SOYONS DES ÊTRES REMPLIS D’ESPÉRANCE !

Message mensuel de Sylvain | 1er NOVEMBRE 2015
Par Sylvain Charron, Animateur et fondateur de la Victoire de l'Amour
Envoyer à un proche

 Bonjour,

Novembre… c’est un mois bien difficile pour beaucoup de personnes… car il nous fait souvent penser à la mort… voici un texte magnifique de Doris Lussier sur la mort… un texte plein d’Espérance :

naissance-mort
naissance-mort

Je n'ai qu'une toute petite foi naturelle, fragile, vacillante, bougonneuse et toujours inquiète. Une foi qui ressemble bien plus à une espérance qu'à une certitude.

Mais voyez-vous, à la courte lumière de ma faible raison, il m'apparaît irrationnel, absurde, injuste et contradictoire que la vie humaine ne soit qu'un insignifiant passage de quelques centaines de jours sur cette terre ingrate et somptueuse. Il me semble impensable que la vie, une fois commencée, se termine bêtement par une triste dissolution dans la matière et que l'âme, comme une splendeur éphémère, sombre dans le néant après avoir inutilement été le lieu spirituel et sensible de si prodigieuses clartés, de si riches espérances et de si douces affections.

Il me parait répugner à la raison de l'homme autant qu'à la providence de Dieu que l'existence ne soit que temporelle et qu'un être humain n'ait pas plus de valeur et d'autre destin qu'un caillou.

J'ai déjà vécu beaucoup plus que la moitié de ma vie; je sais que je suis sur l'autre versant des cimes et que j'ai plus de passé que d'avenir. Alors, j'ai sagement apprivoisé l'idée de ma mort. Je l'ai domestiquée et j'en ai fait ma compagne si quotidienne qu'elle ne m'effraie plus… ou presque.

Au contraire, elle va jusqu'à m'inspirer des pensées de joie. On dirait que la mort m'apprend à vivre. Si bien que j'en suis venu à penser que la vraie mort, ce n'est pas mourir, c'est perdre sa raison de vivre.

Et bientôt, quand ce sera mon tour de monter derrière les étoiles et de passer de l'autre côté du mystère, je saurai alors quelle était ma raison de vivre. Pas avant. Mourir, c'est savoir, enfin. Sans l'espérance, non seulement la mort n'a plus de sens, mais la vie non plus n'en a pas.

Ce que je trouve beau dans le destin humain, malgré son apparente cruauté, c’est que, pour moi, mourir, ce n’est pas finir, c’est continuer autrement. Un être humain qui s’éteint, ce n’est pas un mortel qui finit, c’est un immortel qui commence. La tombe est un berceau. Mourir au monde, c'est naître à l'éternité. Car la mort n'est que la porte noire qui s'ouvre sur la lumière. La mort ne peut pas tuer ce qui ne meurt pas. Or, notre âme est immortelle. Il n’y a qu’une chose qui peut justifier la mort… C’est l’immortalité. Mourir, au fond, c’est peut-être aussi beau que de naître. Est-ce que le soleil couchant n’est pas aussi beau que le soleil levant ? Un bateau qui arrive à bon port, n’est-ce pas un événement heureux ?

Et si naître n’est qu’une façon douloureuse d’accéder au bonheur de la vie, pourquoi mourir ne serait-il pas qu’une façon douloureuse de devenir heureux ? La plus jolie chose que j'ai lue sur la mort, c'est Victor Hugo qui l'a écrite. C'est un admirable chant d'espérance en même temps qu'un poème d'immortalité : « Je dis que le tombeau qui sur la mort se ferme ouvre le firmament, et que ce qu'ici bas nous prenons pour le terme est le commencement. »


Et comme le disait Félix Leclerc : « C’est beau la mort, c’est plein de Vie dedans. »

Nous sommes privilégiées d’avoir la Foi… car la Foi est un don de Dieu… j’ai parfois des discussions animées avec certains de mes amis qui sont athées… et lorsque je les entends dire qu’il n’y a rien après la mort, je suis triste pour eux… ils n’ont aucune espérance. Un de ceux-là me dit souvent que je suis « chanceux » d‘être croyant !

Comme croyants, soyons, comme le pape François le demande, des êtres remplis d’Espérance.

C’est enfin le moment de vous présenter les meilleurs moments du 20e anniversaire de La Victoire de l’Amour… cela a débuté le 25 octobre et se poursuivra tout le mois de novembre… je vous invite à en parler autour de vous… ce fut un événement inoubliable !

Question de mettre un peu de lumière en ce mois, j’ai le bonheur de vous présenter le cadeau de novembre que beaucoup attendent à chaque année : L’Ange de Noël, Collection 2015. Il est plaqué argent, orné de zircons et fait à la main. Comme toujours, il est déjà bénit !

Vous le recevrez avec un don de 25 $ et pour deux (2) Anges avec un don de 40 $. Cela fait un très beau cadeau de Noël ! Je vous rappelle que vous recevrez un reçu pour vos impôts.

Merci de tout cœur de votre soutien…

Merci de prier pour moi… j’en ai bien besoin !

Que Jésus, Vainqueur de la mort, nous comble de Paix et de Joie !

Sylvain Charron

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er OCTOBRE 2015
Sylvain Charron

Octobre, mois du Rosaire dédié à la Vierge Marie

C’est avec une grande joie que je vous retrouve en ce mois du Rosaire. Comme vous le savez probablement, monseigneur Jacques Gaillot, de Paris, est un très grand ami à moi depuis maintenant 20 ans… Le pape François a invité monseigneur Gaillot pour une rencontre en privée au Vatican. Le 1er septembre dernier, la rencontre a eu lieu… 45 minutes en tête-à-tête entre le pape François et monseigneur Gaillot.

Lire ce texte
Publié le 1er OCTOBRE 2015
Soeur Angèle

Mois du Rosaire, mois de la prière!

Encore une fois, en ce début d’automne, permettez-moi de m’introduire dans la chaleur de vos demeures par le biais de cette lettre du mois. C’est toujours un grand plaisir de communiquer avec vous tous. Comme vous le savez, le mois d’octobre est consacré à Marie par le biais du Rosaire. Certaines personnes se demanderont quelle est la différence entre le chapelet et le Rosaire.

Lire ce texte
Publié le 1er SEPTEMBRE 2015
Sylvain Charron

LA PUISSANCE DU NOM DE JÉSUS

Tout d’abord, permettez-moi de vous donner des nouvelles de notre ami l’abbé Robert Jolicoeur… je suis heureux de vous annoncer qu’il va de mieux en mieux et il est présentement en convalescence. Il vous remercie de tout son cœur pour votre prière…

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don