Qui suis-je pour juger ?

Message mensuel de Sylvain | 1er NOVEMBRE 2017
Par Sylvain Charron, Animateur et fondateur de la Victoire de l'Amour
Envoyer à un proche

Bonjour,

C’est une joie pour moi de vous retrouver en ce début du mois de novembre et je partage avec vous un texte magnifique du pape François qui fait beaucoup réfléchir. Je vous invite à le lire lentement et à le relire, car c’est très profond :

« Quel est le danger du jugement ? C’est que nous présumons être justes et que nous jugeons les autres. Nous jugeons aussi Dieu, parce que nous pensons qu’Il devrait punir les pécheurs, les condamner à mort, au lieu de pardonner. Mais, c’est ainsi que nous risquons de rester en dehors de la maison du Père ! Comme ce frère aîné de la parabole, qui au lieu d’être content parce que son frère est revenu, se dispute avec son père qui l’accueille et fait la fête. Si dans notre cœur, il n’y a pas la miséricorde, la joie du pardon, nous ne sommes pas en communion avec Dieu, même si nous observons tous les préceptes, car c’est l’amour qui sauve, pas la seule pratique des préceptes. C’est l’amour pour Dieu et pour le prochain qui accomplit tous les commandements. Et cela est l’amour de Dieu, sa joie : pardonner. Il nous attend toujours ! Peut-être quelqu’un a quelque chose de lourd sur le cœur : « Mais, j’ai fait ceci, j’ai fait cela… ». Il t’attend ! Il est un Père : Il nous attend toujours !

Jésus nous appelle tous à suivre ce chemin : «Montrez-vous miséricordieux comme votre Père est miséricordieux» (Lc 6, 36). Et à présent, je vous demande une chose. En silence, tous, pensons… que chacun de nous pense à une personne avec laquelle nous ne nous entendons pas, avec laquelle nous nous sommes disputés, que nous n’aimons pas beaucoup. Pensons à cette personne et en silence, à présent, prions pour cette personne et devenons miséricordieux avec cette personne. »

Pape François avec petit enfant
Pape François avec petit enfant

Oui, le pape François a tellement raison : QUI SUIS-JE POUR JUGER ?

Dernièrement, quelqu’un me faisait réaliser à quel point nous offensons Dieu régulièrement sans le vouloir. Que de fois, et je m’inclus là-dedans, nous nous sommes rabaissés en disant : « Moi je ne suis rien, je ne vaux pas grand chose, je n’en vaux pas la peine, je ne mérite pas le bonheur, je n’ai aucun talent, etc… »

Est-ce que nous réalisons que nous sommes TOUS créés à l’Image et à la Ressemblance de Dieu ??? En nous rabaissant constamment, nous sommes en train de dire à Dieu qu’Il s’est trompé en nous donnant la vie. Au contraire, il nous faut s’aimer soi-même comme Jésus le demande : « Aime ton prochain COMME TOI-MÊME ! » Oui demandons au Seigneur de nous aider à apprendre à s’aimer soi-même en réalisant que nous sommes les enfants bien-aimés de notre Père du Ciel qui est Amour.

J’ai le grand bonheur de vous annoncer la sortie du nouveau disque de Miguel. Un magnifique disque de Noël enregistré en Europe, à Prague, avec 60 musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Prague. Lorsque j’ai écouté ce disque, j’en ai versé des larmes tellement c’est beau et grandiose. La réalisation de ce disque est la réponse du Seigneur à la prière de Miguel. Il a été contacté par un producteur de disque qui travaille au Canada et à Los Angeles. Ce producteur a proposé à Miguel ce projet audacieux. De plus, Giorgia Fumanti a accepté de faire 2 duos avec Miguel sur le CD. Je sais que beaucoup de disques de Noël vous seront proposés comme à chaque année. Mais en vous procurant le disque de Miguel, vous aidez aussi La Victoire de l’Amour. Il est disponible dès maintenant.

J’ai aussi le bonheur de vous annoncer le prochain pèlerinage de La Victoire de l’Amour. Il aura lieu du 11 au 22 juin 2018 et nous irons en République tchèque (Prague) et à la rencontre de saint Jean-Paul II, en Pologne.

Je vous invite à réserver très rapidement, car les places sont limitées et à chaque fois, nous manquons de place.

Comme à chaque année, le cadeau de novembre est L’Ange de Noël avec un Iktus en épinglette, Collection 2017. Il est argenté et orné de zircons. Comme vous le savez peut-être, l’Iktus était le symbole des premiers Chrétiens. C’est un symbole en forme de poisson que vous voyez dans le centre de l’Ange de Noël. Comme toujours, il est déjà bénit. Vous pouvez le recevoir avec un don de 25 $ et deux avec un don de 40 $.

Je veux vous remercier de tout cœur pour le geste que vous ferez pour La Victoire de l’Amour. Sans votre prière et votre don, cette œuvre ne pourrait pas exister.

Merci de donner des Mains à la Providence !

Je vous souhaite un mois de novembre rempli de VIE !

Que Jésus, Prince de la Paix, nous comble de Son Amour !

Avec toute mon amitié,

Sylvain Charron

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er OCTOBRE 2017
Sylvain Charron

« Allez de par toutes les nations annoncer la bonne nouvelle ».

C’est avec le cœur rempli de joie que je vous retrouve par ce courrier mensuel. Comme je vous le disais dernièrement, grâce aux réseaux sociaux, tels que Facebook, YouTube et notre site internet, les émissions de La Victoire de l’Amour sont vues dans le monde entier et plus particulièrement en France, en Belgique et en Suisse pour ne nommer que ces pays-là.

Lire ce texte
Publié le 1er OCTOBRE 2017
Soeur Angèle

La joie de l’engagement

Cette année 2017 est pour moi une année très particulière puisqu’elle marque à la fois le 60e anniversaire de mon engagement religieux et de mon 60e anniversaire de vie professionnelle à travers les médias. C’est pourquoi, ce mois-ci, j’ai envie de vous parler brièvement de Notre-Dame du Bon-Conseil, patronne de la communauté qui m’a accueillie.

Lire ce texte
Publié le 1er SEPTEMBRE 2017
Sylvain Charron

DIEU A LE DOS LARGE !

C’est déjà la rentrée. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je n’ai pas vu l’été passer ! En ce début de la nouvelle saison, j’aimerais partager avec vous un sujet qui me tient à cœur. Tous les jours, j’entends des gens dire que si Dieu existait, il n’y aurait pas de guerre, pas de famine, pas d’accident, ni la mort tragique d’un enfant… la liste est longue et je n’en peux plus d’entendre ce mensonge !

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don