Le soleil de Pâques

1er AVRIL 2009
Par ,
Envoyer à un proche

Je me réjouis de vous rejoindre en ce temps de Pâques pour vous souhaiter : Paix et Joie.

Que le soleil de Pâques brille sur vous et vos familles. Il brille sur la famille humaine, sur les méchants comme sur les bons. L'amour est comme un rayon de soleil : là où il se lève, il réchauffe tout le monde. Personne n'en est exclu.

Aujourd'hui, avec la crise financière, nous sommes témoins de la fin d'un monde et témoins de la naissance d'un autre monde dont nous ne savons pas ce qu'il sera. Ce qui suppose d'être plus attentif à ce qui naît qu'à ce qui disparaît. D'où l'importance d'être en chemin. La marche dévoile de nouveaux horizons et ouvre à la nouveauté. S'installer devient une mort.

Tout ce qui semblait être une base solide dans nos sociétés traditionnelles, est remis en question. Nous marchons sur un sol qui se dérobe. Tout bouge. Tout va très vite. Il n'y a plus d'espace protégé.

Nous ne pouvons pas rester prisonniers de nos tombeaux, enfermés dans nos questions. Jésus n'est pas resté prisonnier du tombeau. Son tombeau est ouvert, ouvert sur un monde nouveau. Le Ressuscité n'est vivant qu'ailleurs. Pour voir la lumière du soleil de Pâques, il est nécessaire de sortir de nos murs.

Permettez-moi de vous proposer deux sorties possibles pour entrer dans ce monde nouveau :

1. Dépasser les frontières :

Le monde actuel se construit sur le dépassement des frontières : nous sommes faits pour l'échange, la rencontre, le dialogue. Aucun pays ne peut vivre isolé. Un pays qui choisit le protectionnisme au plan économique, se coupe des échanges avec les autres pays. Ce n'est pas la solution.

La mondialisation apparaît comme le lieu d'une circulation des religions. Elle ouvre l'espace à l'ensemble des courants religieux. On ne peut plus s'ignorer. Le dialogue entre religions devient une nécessité.

2. Déplacer des frontières en nous

C'est ce qu'il y a de plus difficile. On peut voyager dans le monde entier, connaître beaucoup de pays, et porter en soi un modèle culturel ancien et inadapté. Comme il est nécessaire, de sortir du sérail, d'aller au grand large là où des femmes et des hommes revendiquent le droit d'être ce qu'ils sont, de devenir ce qu'ils ont la possibilité d'être !

Nous appartenons à des sociétés qui ne sont plus marquées par des valeurs chrétiennes traditionnelles. La tentation est de vouloir imposer à tous, des valeurs qui ne sont applicables que pour un groupe déterminé de personnes. « A vin nouveau, outres neuves » dit Jésus.

A l'occasion de la journée de la femme en France et des événements qui se sont déroulés en Guadeloupe, je me faisais la réflexion suivante : le pouvoir de domination continue de s'exercer : des hommes sur les femmes, des blancs sur les noirs, des colonisateurs sur les colonisés, des riches sur les pauvres, des clercs sur les laïcs…Les rapports de domination des uns sur les autres ne sont pas une fatalité. Il n'y a pas de hiérarchie entre les humains. C'est nous qui faisons cette hiérarchie et nous croyons qu'elle est inscrite dans l'histoire et dans les religions. On entretient cette inégalité. Ce qui dément la parole de Jésus : « Vous êtes tous frères. »

Autre exemple : tout le monde aujourd'hui plébiscite la famille. La famille est une valeur sûre. Je m'en réjouis. Mais il y a une pluralité de familles, de nouvelles formes de vie en commun, de nouvelles valeurs dues à des changements culturels qui modifient la conception de la famille.

Quand quelqu'un ne correspond pas à nos critères sur la famille, on le juge et parfois on l'exclut. Nous invoquons la « loi naturelle », mais la nature prescrit de moins en moins sa loi aux humains ! La nature est de moins en moins perçue comme un univers unifié, cohérent et harmonieux.

Ce qui faisait la joie de Jésus, c'était de rencontrer des femmes et des hommes qui, enfin, naissaient à eux-mêmes et se découvraient capables du meilleur.

Pour les gens qu'il rencontrait sur son chemin, il était signe de libération. Il ne les jugeait pas.

Que le soleil de Pâques brille sur vous et vous donne la joie d'être des vivants au service de la vie.

Et que Dieu vous bénisse et vous garde dans sa douce Paix.

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er MARS 2009
Soeur Angèle

Cher(e)s ami(e)s de la Victoire de l'Amour

Lire ce texte
Publié le 1er MARS 2009
Sylvain Charron

Quand arrive le mois de mars, je me sens revivre parce que j'aime tellement le printemps...

Lire ce texte
Publié le 1er FÉVRIER 2009
Donald Thompson

Les yeux du coeur

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don