Cher(e)s ami(e)s de la Victoire de l'Amour

1er MARS 2009
Par Soeur Angèle, Religieuse des Sœur Notre-Dame du Bon Conseil
Envoyer à un proche

La nature éveille en moi, l'espoir d'un lendemain toujours plus beau, parce que c'est le Seigneur qui me le donne et grâce à l'expérience que j'ai faite lorsque je demandai au paysagiste, tard cet automne, pourquoi l'érable argenté était plein de gros bourgeons ? Cet arbre se croyait-il
au printemps ? Tout heureux de me communiquer son savoir, il se rend avec moi près d'un chêne dont les feuilles cuivrées n'attendaient que la première rafale de vent pour s'envoler. Il coupe une petite branche, fait tomber les feuilles et me dit « regardez à chaque feuille que j'enlève, il y a un bourgeon. Ces bourgeons ont commencé à se former en juillet ».

Il gratte un peu et il apparaît un peu de vert, c'était déjà une petite feuille en devenir! Je lui dis « ils vont geler ces bourgeons » et lui de me répondre. « Non, avec le froid, la sève se retire de l'arbre, les bourgeons entrent en dormance et lorsqu'au printemps la chaleur revient, la sève monte dans l'arbre et les bourgeons s'ouvrent doucement et c'est comme cela pour tous nos arbres au printemps ».

N'est-ce pas un beau symbole d'espérance ? Maintenant, lorsque je regarde les arbres dans la neige, je trouve l'hiver moins long, car les arbres aussi ont besoin de repos, de reprendre de la vigueur pour former leurs feuilles et leurs fruits. Et mon expérience m'amène à croire que c'est souvent comme cela dans la vie au lieu de regarder l'avenir avec appréhension, je regarde le présent avec attention et j'essaie de trouver du positif malgré les apparences. Déjà la clarté apparaît plus tôt le matin et se prolonge un peu plus tard chaque soir. Bientôt ce sera le doux printemps, avec le soleil qui se fait de plus en plus chaud, pour réchauffer la terre et les humains de sa présence chaleureuse et de sa luminosité.

Au fond la vie est belle, qu'elle que soient les difficultés que nous traversons, un Seul ne nous oublie jamais, le Seigneur. Essayons d'être présents lorsqu'il nous visite et gardons la ferme espérance qu'Il nous aime et que chacun de nous a du prix à ses yeux. Dans l'évangile, si je le lis avec attention, je vois souvent Jésus qui donne des exemples en se servant des éléments de la nature pour éclairer ses disciples, il leur dit : « Regardez les lis des champs, regardez les oiseaux du ciel, etc. » Combien de paraboles où il nous parle du levain, des perles, du grain de sénevé et ailleurs il leur dit : « Ne vend-on pas 5 passereaux pour un as, pas un d'entre eux est en oubli devant Dieu, bien plus, vos cheveux sont tous comptés, soyez donc sans crainte » et tant d'autres paroles qui devraient augmenter notre confiance en Lui et nous donner le goût de Le suivre sur les chemins
de la vie.

Bonne route !

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er FÉVRIER 2009
Donald Thompson

Les yeux du coeur

Lire ce texte
Publié le 1er FÉVRIER 2009
Sylvain Charron

Depuis déjà 14 ans

Lire ce texte
Publié le 1er JANVIER 2009
Jean Desclos

Repartir à neuf

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don