L'Esprit-Saint nous fait comprendre la Trinité

1er AOÛT 2010
Par ,
Envoyer à un proche

Même Benoît XVI ne vous dira pas qui est l'Esprit-Saint. Les évêques non plus. Ils croient en Lui, mystère d'amour. Voilà pourquoi je préfère vous parler des fruits de l'Esprit-Saint. J'observe de saintes femmes faisant un petit signe de croix quand elles passent devant l'autel à l'église, mais elles le font si rapidement qu'elles donnent plutôt l'impression de chasser une mouche. Sur les terrains de sport aussi, on voit certains joueurs faire un rapide petit signe de croix.

Quand vous faites ce signe, vous invoquez absolument et totalement le Père, le Fils et le Saint-Esprit. La Trinité est une chose merveilleuse. Dieu tout seul se serait ennuyé épouvantablement, Il aurait risqué de devenir égocentrique… C'est le mouvement d'amour du Père qui a tout créé, qui a voulu se révéler à travers Son fils Jésus-Christ, tandis que c'est l'Esprit-Saint qui nous fait comprendre l'ensemble de ce mouvement d'amour.

C'est très important de parler de l'Esprit-Saint.


Importance de la bénédiction

J'ai horreur des bénédictions trop rapides, des signes de croix balayés, des eucharisties bâclées. Nous devons indiquer dans un geste très net le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Quand on entre dans une église et qu'on fait le signe du chrétien, c'est important de procéder lentement, car c'est déjà un témoignage vivant de l'expression de la Trinité. Malheureusement, c'est souvent la sécheresse dans ces églises, il n'y a plus d'eau dans les bénitiers. Il faudrait remédier à cela.

L'Esprit est là au moment de l'imposition des mains. Très souvent, je bénis ceux qui me le demandent au hasard de leurs voyages et des rencontres. Je rassemble leurs mains et, lentement, je les bénis : « Que le Seigneur et Son amour soient sur vous. » Les gens aiment énormément cela. Le curé d'Ars le disait : « Prêtres, vous passez trop peu de temps à bénir les gens. »


Les fruits de l'Esprit-Saint, à consommer sans modération

Saint Paul nous dit que les fruits fondamentaux de l'Esprit sont la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la douceur et la maîtrise de soi. Nous, chrétiens et chrétiennes, nous sommes des porteurs de fruits. « Sans moi vous ne pouvez rien faire », dit le Christ. J'en suis persuadé. Le principal fruit de l'Esprit-Saint est l'amour. Si tu as l'amour, tu es déjà dans la sainteté. Le Christ nous aime. Son principal commandement est : « Aimez-vous les uns les autres. » C'est à l'Esprit d'amour de nous donner la force d'être des porteurs de fruits. Nous avons tous des marques de l'Esprit-Saint dans notre vie. Soyons-y plus attentifs !

Sa puissance est phénoménale surtout en ce temps de tempête pour l'Église.

La prière est un combat

Après soixante ans dans l'Église, où l'on m'a appris à prier, pour moi c'est toujours un combat de chaque jour. Et prioritaire.

Vous vous dites que vous ne savez pas prier. Certains imaginent qu'ils peuvent se faire leur religion à eux et entrer de temps en temps dans une église quand il n'y a personne. J'entends souvent cette réflexion.

Des chrétiens se disent : « Je n'ai pas trop de temps pour ça ». D'autres ne croient plus à la prière. D'autres encore disent préférer l'action à la méditation, ou n'arrivent pas à se concentrer, ou pensent qu'ils ne sont pas dignes de prier.

Vous n'avez pas le temps ? Mais, dites-moi, vous avez le temps chaque matin de vous préparer, de prendre votre café et vos tartines. Parmi tous ces gestes quotidiens, apprenons le geste quotidien de prier, ce sera moins difficile. Pour cela il vous faut un temps et un lieu. Notez dans votre planning votre temps de prière. C'est important.

Quand on connaît la souffrance des gens, on les réchauffe de notre amour sans même s'en apercevoir. La force de notre prière, c'est de prier pour eux. Je ne leur dis jamais que Dieu est amour parce qu'ils risquent d'insulter Celui auquel je crois. Ils n'ont plus confiance en l'amour et encore moins en Dieu. Mais je leur donne l'amour que le Seigneur me donne et celui que j'ai reçu de mes parents.

C'est notre puissance d'amour qui nous permettra de prier. C'est notre prière qui nous permettra d'aimer.

Je vous bénis,


La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er JUILLET 2010
Sylvain Charron

Des milliers de fois « merci »

Lire ce texte
Publié le 1er JUILLET 2010

Un mot de tous nos collaborateurs

Lire ce texte
Publié le 1er JUIN 2010

Un immense merci à la vie

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don