Comme l'argile dans les mains du potier

1er JANVIER 2014
Par Jean-Chrysostome Zoloshi, Prêtre responsable - Mission Catholique Notre-Dame-d'Afrique
Envoyer à un proche
Bonjour à vous chères sœurs, chers frères,

Comment vous sentez-vous en ce début d'année? Quelle image décrirait le mieux votre état d'esprit et votre disposition de cœur vis-à-vis vos projets, en ce mois de janvier ? Quelle image décrirait votre relation avec le monde, avec vous-mêmes et avec Dieu, en ce début d'année? Quant à moi, en vous posant ces questions au début de cette lettre, il me vient à l'esprit que je me sens comme l'argile dans les mains du potier.

Comme l'argile dans les mains du potier

Dans la Bible, on trouve cette image chez Job et d'autres sages, chez Jérémie, Isaïe et d'autres prophètes. Les uns et les autres se sont laissés inspirer par cette image pour parler de la fragilité de la nature humaine et de la relation de dépendance entre l'être humain et Dieu. Dans le même sens, l'apôtre Paul fait référence à cette même image de l'argile dans la lettre aux Romains (9, 19-21). Je vous fais grâce des analyses savantes concernant les références des auteurs bibliques à cette image de l'argile dans les mains du potier.

J'observe tout simplement que, dans cette image, Dieu est habituellement présenté comme l'Artisan. Nous sommes l'argile dans ses mains d'Artisan, créatif et généreux, libre et bon. Il veut fabriquer une belle œuvre, comme un beau vase, un buste ou toute autre œuvre d'art. Pour cela, Il se sert de nous, en nous maniant, en nous modelant… Dieu nous donne forme. Il nous façonne à travers nos choix. Et pour réussir ses œuvres, Il souhaite que nous soyons malléables, que nous nous laissions manier jusqu'à montrer notre fragilité…

Cette image m'a beaucoup inspiré et fait réfléchir ces derniers mois. Elle m'a beaucoup porté dans mes actions. Elle m'a ouvert les yeux sur ce que je suis et sur ma mission d'Homme et de Prêtre. À l'occasion du début de la nouvelle année 2014, je veux me laisser inspirer par quelques aspects de cette image de l'argile dans les mains du potier, partager avec vous mes réflexions et vous adresser mes vœux.

Argile dans les mains du potier

L'argile dans les mains du potier me fait penser aux différentes possibilités de création. Elle me fait penser aux différentes possibilités de réactions face à l'œuvre à venir: satisfaction, indignation, émerveillement, etc. L'argile dans les mains du potier me fait penser aussi aux différentes influences que l'artiste subira dans le processus de création et à celles que l'œuvre réalisée offrira à la vie des gens qui la reçoivent. Une œuvre artistique, aussi inerte soit-elle, véhicule des sentiments et suscite des émotions. L'argile me fait penser aux voies à suivre… aux voies suggérées… aux choix à faire… pour être en mesure d'exprimer ce que nous réalisons.

L'argile dans les mains du potier , quelle forme prendra-t-elle à la fin du processus de créativité? Seul l'artiste sait quelle forme il rêve lui donner même s'il doit laisser libre cours aux formes que l'argile prendra en dépit de son désir. Il laisse libre cours à l'objet de sa création… libre au bout du compte de devenir ce qu'elle est. À notre demande, l'artiste peut nous parler de son projet, de son œuvre, la décrire… Il peut… s'il le veut! Mais, à la limite, il ne peut pas montrer l'œuvre dans sa forme matérielle finale. La créativité se laisse aller à une relation entre l'imaginaire ou le rêve de l'artiste et la constitution de la matière, à sa prédisposition à prendre la forme que le créateur désire lui donner. Dans son imaginaire, le créateur vise une création idéale… c'est à la matière de se laisser modeler et de répondre aux efforts de l'artiste dans cette œuvre de création. Se faire souple de sorte que l'imaginaire du créateur artiste devienne une réalité à travers l'objet de la création.

Bâtir une Mission comme on modèle l'argile

Lorsqu'en juillet de l'année dernière 2013, l'Archevêque de Montréal m'a demandé de prendre en charge la «Mission Notre-Dame-d'Afrique», il ne m'a pas présenté un plan écrit, une description détaillée de ce que devait être cette Mission ni de son implantation. En dépit du fait que ni les objectifs ni la structure administrative et pastorale de la Mission n'étaient pas encore définis, souvent des gens venaient me rencontrer ou m'appelaient pour obtenir des réponses précises à diverses questions: «Qu'est-ce que cette Mission?» «Comment va-t-elle être organisée?» «Qui fera ceci?» «Qui fera cela?» «Comment?» «Quand?»

Mes réponses s'inspiraient souvent de l'image de l'argile dans les mains du potier : la Mission trouvera sa forme au fur et à mesure que l'Artiste va la façonner de ses mains: elle prendra forme dans l'interaction entre l'argile et le potier ! Nous y travaillons avec Lui. Il sait quelle structure administrative et pastorale Il rêve de lui donner pour qu'elle accueille et nourrisse ses enfants d'où qu'ils viennent. Aujourd'hui, après quatre mois, la vie de la Mission est en marche. Et, j'en suis certain, je le vois, le Seigneur est à pied d'œuvre pour donner forme à la Mission qu'Il a voulue! La Mission, dont je suis devenu responsable avec les personnes qui la composent, est semblable à l'expérience de mise en marche d'un Centre éducatif que j'ai mis en marche récemment, durant mon temps sabbatique, en République Démocratique du Congo.

Au service des pauvres pour restaurer l'image de Dieu faite d'argile

En janvier 2012, j'ai demandé la permission à mon évêque pour aller faire du bénévolat dans mon pays d'origine, la République Démocratique du Congo, pour y travailler auprès des enfants et des populations défavorisées. J'avais mis par écrit les grandes lignes de mon projet sabbatique. Mais, je ne connaissais pas la forme que prendrait ce projet à la fin de mon temps sabbatique. Notamment, je ne savais pas quelles étaient les possibilités de création; quelles seraient les réactions, quelles émotions, quelles espérances naîtraient de ce projet. Après quatre mois vécus au Congo, de septembre à décembre 2012, je suis revenu à Montréal en janvier 2013 avec tellement de souvenirs et de réalisations que je n'aurais jamais imaginés au départ! Création d'un Centre éducatif et d'une «École, milieu de vie», recrutement et formation des éducateurs en passant par la sensibilisation des parents et le recrutement des enfants jusqu'à la construction d'un bâtiment pour héberger le projet dans son ensemble et la réalisation des premières activités. Je me souviens de la fierté des enfants qui ont planté leur premier arbre, semence d'un avenir possible et d'une espérance permise. Alors qu'en janvier 2012, tout cela était comme de l'argile informe dans les mains du potier, une œuvre d'espérance avait pris forme en décembre 2012, des réalisations étaient palpables, comme toutes les pousses et bourgeons qui affleurent la vie dans d'autres expériences humaines que nous vivons.

Des expériences humaines comme de l'argile

En effet, beaucoup d'expériences humaines se comparent à l'argile dans les mains du potier. Un enfant dans le sein de sa mère, c'est comme de l'argile informe. Il prend forme progressivement, va naître et grandir. Mais, l'on ne sait pas encore quelle stature il aura, ni sa taille, ni la couleur de ses yeux, ni ses habiletés, ni quels seront ses amis, ni à quel métier ou profession il se consacrera. Les parents de Mandela n'ont jamais imaginé que leur petit bébé ferait un tel parcours! L'enfant à naître est comme un cahier vierge dans lequel rien n'est encore écrit définitivement. On peut tout y inscrire: des souhaits, de beaux dessins, même des projets de rêve. Devenu adulte avec un projet de vie en tête, l'enfant continue de prendre forme, une forme qui se modifie et s'enrichit jour après jour. Seul, disons-nous en notre langage de foi, le Créateur sait quel souffle de vie est déposé en chacune de ses créations et ce, tout en laissant libre, notamment chaque être humain, à tout moment de sa vie… de choisir ses façons de modeler son œuvre.

Notre nouvelle Année: comme de l'argile dans les mains de Dieu!

Chers frères, chères sœurs, je nous suggère de considérer le mois de janvier 2014 comme une première page dans le cahier vierge de la Nouvelle Année. Que réserve cette année? Comment se dessinera chacun de ses 365 jours? Personne ne le sait! Tout espérer dans le Seigneur nous est permis selon l'image de l'abandon si caractéristique des enfants! Sous le souffle de l'Artisan, nous croyons donc que 2014 sera une belle année, productive, fructueuse, riche de notre incroyable confiance en nos forces de vie. En autant que nous puissions Lui offrir notre année. En autant que nous puissions l'espérer avec Lui. En autant que, comme chaque artiste travaille l'argile, nous puissions nous laisser transformer et travailler les événements de cette nouvelle année pour en faire une œuvre de beauté, avec LUI qui s'abandonne à toutes les personnes de bonne volonté. Avec Lui et pour Lui, nous sommes les artisans de la créativité! À travers nous, Il est le Maître de l'initiative. Principal Artisan de l'ouvrage: Si le Seigneur ne bâtit pas la maison, en vain travaillent les maçons! Allons tous ensemble, mettons-nous à son écoute et faisons-Lui, faisons-nous confiance… pour que nos projets et nos expériences humaines se réalisent avec Lui, sous son souffle constant. Que l'Année Nouvelle 2014 soit l'œuvre d'un livre écrit avec Lui, page par page, jour après jour. Qu'en ces mois de 2014 continue de grandir avec Lui non seulement cet enfant que nous sommes toujours, mais aussi l'adulte qui chemine — année après année — vers l'accomplissement de la part d'humanité confiée à chacun, chacune de nous.

Je vous souhaite une Bonne, Heureuse et Sainte Année 2014!

Que Dieu vous bénisse ainsi que toutes celles et ceux que vous aimez!

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er DÉCEMBRE 2013
Sylvain Charron

JAMAIS SEUL !

Lire ce texte
Publié le 1er DÉCEMBRE 2013
Monseigneur Christian Lépine

Dieu nous comble de Sa Présence

Lire ce texte
Publié le 1er DÉCEMBRE 2013

La vie est bien fragile…

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don