La vie est bien fragile…

1er DÉCEMBRE 2013
Par ,
Envoyer à un proche

Bonjour,

La tragédie qui est survenu à Lac Mégantic au début du mois de juillet dernier est un événement cruel qui laissera des traces pour longtemps, pour toujours, peut-être. Cette phrase n'est pas de moi; elle vient d'un prêtre de Nicolet qui a vécu lui aussi un drame épouvantable, en 2000, lorsque 7 petits enfants sont décédés dans un accident de la route. À la demande de Radio Canada, je me suis rendu à Mégantic pour la messe commémorative qui a rassemblé des milliers de personnes, non pas pour donner un sens à l'événement, il n'y en a aucun, mais pour permettre aux proches des victimes de se retrouver ensemble, afin de partager leurs peines et leurs souffrances et, ainsi, entendre une parole d'espérance qui leur permettra de continuer à vivre malgré l'absence d'un ou de plusieurs êtres chers.

En allant sur les lieux mêmes de cet accident terrible qui a décimé le cœur de la ville, j'ai fait des rencontres exceptionnelles : des pompiers, des policiers, des bénévoles, qui sont devenus pour la population de Mégantic, de vrais anges gardiens. Grâce à eux, les gens reprennent le goût de vivre, malgré l'horreur qu'ils ont vécu. Les policiers de la Sûreté du Québec, les pompiers de la ville et des environs ont tout fait ce qui était humainement possible de faire, pour aider les gens à passer au-travers cette dure épreuve. C'est dans ces moments-là qu'on peut constater l'importance du travail des pompiers qui ne consiste pas seulement à éteindre des feux, mais à accompagner, à réconforter et à redonner la dignité à ceux et celles qui l'ont perdue.

À quelqu'un qui me demandait : Où est Dieu dans ça ? Spontanément, je lui ai montré un pompier qui consolait une femme en larmes et je lui ai dit : Dieu est là ! Dieu n'est pas responsable de nos tragédies… Il ne peut que les vivre avec nous. Ce train fou qui a déraillé et explosé en plein Centre-Ville, c'est le fruit du laisser-aller de nos dirigeants qui font passer le profit avant la sécurité des gens. Et si nous ne faisons rien, cette tragédie pourrait se répéter partout au Québec où l'on transporte, par train, des matières dangereuses, sur des voies ferrées mal entretenues. Ce sont de vraies bombes à retardement qui pourraient sauter d'une journée à l'autre.

Conscients de cette situation, on ne peut plus fermer les yeux sur cette réalité qui tue nos enfants et qui détruit notre environnement. S'il y a une leçon qu'on doit tirer de cette tragédie, c'est que la vie humaine n'a pas de prix. Il faut tout faire pour la protéger et la sauvegarder, car la vie est bien fragile. Comme le dit Luc de la Rochelière, dans sa chanson : « La vie n'est pas faite pour mourir, mais on meurt souvent, bien entendu ».

Le 28 août dernier, lorsqu'on m'a appris que j'avais un cancer virulent et dangereux, j'ai réalisé davantage que la vie est bien fragile et que, moi aussi, j'avais besoin des autres pour me réconforter, me rassurer et me faire espérer. Me croyant invincible, j'avais oublié ma pauvreté, ma vulnérabilité, ma fragilité. Heureusement que la vie m'a rattrapé et m'a fait voir l'importance de l'autre, des autres, dans ce combat pour la vie. J'aurais beaucoup aimé écrire à toutes les personnes qui m'ont appuyé et qui me portent dans leurs prières, et qui m'ont manifesté leur amitié dans une lettre, un courriel ou un appel téléphonique. C'est incroyable jusqu'à quel point ça m'a fait du bien.

Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui savent reconnaître la fragilité de l'existence et qui accompagnent les blessés de la vie !

Je vous souhaite un très Joyeux Noël rempli de l'Essentiel !

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er NOVEMBRE 2013
Sylvain Charron

NOVEMBRE, MOIS DES VIVANTS !

Lire ce texte
Publié le 1er NOVEMBRE 2013
Monseigneur Jacques Gaillot

Des braises sous les cendres.

Lire ce texte
Publié le 1er OCTOBRE 2013
Sylvain Charron

SEIGNEUR, APPRENDS-MOI À PRIER !

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don