Choisissons la vie!

1er AVRIL 2021
Par Gauthier Elleme, Prêtre diocésain
Envoyer à un proche

« Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons vue, et nous rendons témoignage : nous vous annonçons la vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous. »
(Jean 1, 1-2)

Bonjour chers frères et sœurs,

Dans ces quelques lignes, j’aimerais partager avec vous la joie et l’espérance qui m’habitent, cette joie et cette espérance qui habitent ma vie, car, comme vous le savez, nous sommes disciples du Dieu de la vie, disciples de notre Seigneur Jésus-Christ, et nous le célébrons.

Je suis pleinement conscient de toutes les difficultés auxquelles chacun et chacune d’entre nous a que chacun et chacune d’entre nous a dû faire face au cours de la dernière année, mais permettez de ne pas m’arrêter ici au côté morbide et triste que nous présente notre société, ou encore de ne pas m’y attarder, car les médias le font très bien. J’aimerais plutôt poser le regard sur la vie, la vie en abondance que nous offre notre Seigneur Jésus-Christ, la vie en abondance qui nous est offerte chaque jour et que parfois nous ne voyons pas tout simplement parce que nous sommes toujours projetés vers l’avant, vers un avenir meilleur comme nous promet la société.

Dans mes différentes lectures, une citation de Jacques Salomon, psychosociologue, a retenu mon attention et qui dit ceci :

« La vie n’est jamais statique, elle est dans une mouvance constante qui nous surprend, nous étonne, nous comble, nous bouscule ou nous dérange parfois. C’est notre responsabilité de ne pas la violenter, la forcer ou la maltraiter, mais d’apprendre à l’apprivoiser, à l’encourager, à l’aimer et à l’honorer. »

Frères et sœurs bien-aimés, comme chrétiens nous avons plus, nous avons la vie qui était auprès du Père, qui s’est manifestée et s’est donnée à nous en la personne de Jésus-Christ et vous et moi pouvons la recevoir jour après jour dans les divers sacrements, dans la méditation de la Parole et dans l’Eucharistie. Comme chrétien, je n’ai pas à apprivoiser le Christ, j’ai simplement à l’accueillir et à lui ouvrir les portes de mon cœur. C’est de cette vie, frères et sœurs, dont je veux vous parler. C’est de Lui, le Prince de la vie, dont je veux vous parler en ces quelques mots pour qu’Il soit au cœur de tout ce que nous sommes, pour qu’Il soit au cœur de notre bonheur. Bien sûr, cela ne nous enlèvera pas nos peines ni nos difficultés, mais cela nous permettra de porter un regard nouveau sur nos vies, et nos terres arides se changeront en des sources d’eau vive.

Notre mission, si nous l’acceptons, consiste à rendre témoignage à la vie. Rendre témoignage, c’est accepter de vivre joyeusement et totalement notre vie d’enfant de Dieu. Choisissons la vie, choisissons-la avec tous ses défis et tous ses combats : ne la subissons pas!

Je terminerai par cette petite anecdote. Il y a de cela un mois, un jeune homme m’a posé cette question:

Père Gauthier, comment faites-vous pour demeurer toujours positif, plein d’espérance et plein de joie, alors que rien n’est facile ?

Je lui ai répondu : « J’ai choisi la vie, j’ai choisi de la vivre et non de la subir. Je choisis de la vivre avec les deux armes que je considère comme les plus efficaces : l’amour et la prière. L’amour que je reçois de notre Seigneur Jésus-Christ dans ma faiblesse et ma fragilité. Je l’ai porté comme un trésor précieux et il me fait comprendre que Dieu a déjà pris soin de moi et s’Il a permis dans sa sagesse que je sois ici, maintenant, en cette année, pendant ce temps de pandémie, c’est qu’Il a prévu quelque chose pour moi, ou c’est parce qu’Il veut que je sois pour mes frères et sœurs témoin de la victoire de son amour. Car n’a-t-il pas dit : « Vous êtes le sel de la terre et la lumière du monde » ? Chaque jour devient alors un nouveau cadeau que Dieu me donne et au lieu de regarder ce que je n’ai pas, ce que j’espère avoir demain, je regarde ce que j’ai aujourd’hui, et j’essaie de le partager avec ceux qui m’entourent selon, bien sûr, mes limites. La prière devient mon alliée ; avec elle je peux frapper aux portes du ciel et toucher le cœur de notre Seigneur pour qu’Il vienne au secours de ma faiblesse. »

Mes frères et sœurs, c’est dans cette espérance et dans ce crédo à la beauté, à la vie qui s’est manifestée que je voudrais achever ce petit message. Comme la nature nous dévoile sa beauté en ce début de printemps, beauté qu’elle a si longtemps secrètement gardée en elle pendant l’hiver, laissons, nous aussi, jaillir et éclater en nous et autour de nous la vie du Ressuscité.

Que le Christ, Amour et vainqueur des ténèbres, vienne illuminer nos cœurs et nos vies pour que vous et moi devenions pleinement vivants et que cet enfant de Dieu qui a toujours été au creux de nous, mais réduit au silence par les difficultés du monde et par la peur, puisse rejaillir et crier : la vie, la vie s’est manifestée et je vous l’annonce ! Dieu est vivant !

Je vous bénis,

Gauthier Elleme
Prêtre diocésain

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er MARS 2021
Sylvain Charron

La peur n’empêche pas de mourir… elle empêche de vivre!

J’espère que, malgré tout ce que l’on vit actuellement, cette lettre vous trouvera dans la Joie, cette Joie que Jésus, seul, peut nous apporter ! Cela peut sembler bizarre, mais je crois sincèrement que nous DEVONS prendre la décision d’être heureux malgré tout si nous ne voulons pas vivre dans la peur en ces temps difficiles.

Lire ce texte
Publié le 1er MARS 2021
Dre Valérie Julie Brousseau

Subir ou donner sa vie?

Depuis maintenant un an, les circonstances m’interpellent, elles me dérangent, me bousculent de manière répétée. En aidant à la prévention de la crise sanitaire, je me suis butée à des refus qui ont mené à des éclosions, des maladies, des hospitalisations et même le décès de plusieurs personnes qui m’étaient très chères.

Lire ce texte
Publié le 1er FÉVRIER 2021
Sylvain Charron

Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé!

J’espère que malgré tout ce que nous vivons présentement dans le monde, cette lettre vous trouvera quand même dans la Joie de Jésus ! Il ne faut pas se le cacher, l’Humanité vit des moments extrêmement sombres et difficiles pour le moral de beaucoup de personnes.

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don