Louer le Seigneur par sa création

1er AOÛT 2019
Par David Vincent, Prêtre diocésain, paroisse Ste-Victoire
Envoyer à un proche

Bonjour,

La période estivale est un temps magnifique pour pratiquer la contemplation de la création et la louange du Seigneur pour toutes ses œuvres. Bien que chaque saison ait son charme, l’été, avouons-le, est une période de l’année que nous espérons et que nous apprécions. Que ce soit à cause des vacances, de la beauté de la nature, des rencontres que nous faisons ou de la chaleur bienfaisante, tout le monde aime l’été. Toutes ces raisons nous portent naturellement à l’émerveillement, à la louange et à la prière d’action de grâce.

Autant d’occasions de rencontrer l’auteur de la vie qu’est Dieu. Souvent, nous nous adressons à lui pour lui faire des demandes. Jésus a bien dit : « Demandez, on vous donnera; cherchez, vous trouverez; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit; qui cherche trouve; à qui frappe, on ouvrira. » (Mt 7, 7-8).

Mais, il est aussi essentiel, dans la foi, de savoir remercier le Seigneur pour tout ce qu’il fait de beau et de bon pour nous : « Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits; chantez et jouez pour lui, redites sans fin ses merveilles » (Ps. 104, 1-2). Comme dans toute relation avec une personne que l’on aime, exprimer à Dieu sa joie, sa reconnaissance et lui manifester notre amour, est essentiel.

Nature estivale
Nature estivale

L’été, la nature se présente à nous comme une école pour apprendre à dire merci au Seigneur. Elle s’étale sous nos yeux dans toute sa splendeur comme une écriture à déchiffrer, un silence à goûter en plein air. Bien sûr qu’il existe beaucoup de manières de louer et d’adorer le Seigneur pour ses bienfaits. Je viens ici te proposer une façon de cultiver la prière d’action de grâce dans la nature cet été. Tu peux faire cette expérience à la campagne, dans un parc ou même en camping.

D’abord, prends le temps de regarder et d’écouter tout en marchant. Promène-toi lentement et regarde autour de toi. Dieu éclate tellement dans toute sa création. Il resplendit dans les fleurs et dans les chants des oiseaux, dans le soleil et dans les eaux, dans les arbres et dans les montagnes. Il se déploie dans l’infiniment grand et l’infiniment petit. Car Dieu te fait signe sans cesse, il te parle : « Depuis la création du monde, les hommes, avec leur intelligence, peuvent voir, à travers les œuvres de Dieu, ce qui est invisible : sa puissance éternelle et sa divinité ». (Rm 1, 20).

Ensuite, prends le temps de t’asseoir sur un tronc d’arbre, sur un banc de parc ou sur une chaise de camping. Tu es seul avec la nature qui t’entoure : la végétation, les animaux, le ciel. Respire profondément les différents parfums. À ce moment, tu peux fermer tes yeux. Écoute attentivement la diversité des sons autour de toi : le vent qui siffle dans les feuilles des arbres, le chant mélodieux des oiseaux, le bruit d’une source d’eau, les petits animaux qui se promènent dans l’environnement. Essaie de te concentrer sur un son en particulier. Prie avec ce son. Descends en toi au niveau du cœur. Tu peux alors t’adresser au Seigneur en toute simplicité avec les mots qui montent en toi. La plus belle prière est celle que tu dis avec ton cœur. Peut-être que tu seras distrait par un bruit ou par une pensée différente. Ne t’inquiète pas, c’est tout à fait normal. Concentre-toi de nouveau sur un son de la nature. Respire doucement. Un vide s’installe progressivement pour laisser place au silence de la contemplation. Laisse-toi aimer par ce Dieu présent au cœur de la nature et présent au plus profond de toi. Tu peux lui parler et le louer. En priant ainsi dans la nature, en prenant un bain de silence, tu rencontres Dieu dans sa double demeure; la nature et toi-même. Tu es son enfant bien-aimé, il te regarde et il veut que tu t’émerveilles de ce que tu es toi aussi : une personne belle et extraordinaire. Tu es sa création. Dis-lui aussi merci pour ce que tu es.

Tu vois, un monde immense habite en toi; tu as tout ce qu’il faut pour adorer, bénir, louer Dieu. Il suffit tout simplement « d’être ».

Bon été!

Je te bénis,

David Vincent
Prêtre

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er JUILLET 2019
Sylvain Charron

MARIE, NOTRE-DAME DE LA PROVIDENCE, PRIEZ POUR NOUS !

Au moment où j’écris cette lettre, nous venons tout juste de terminer le pèlerinage en Italie avec le père Michel Marie. Ce fut une véritable retraite avec des célébrations eucharistiques d’une très grande profondeur ! Encore cette fois-ci, pour moi, le moment le plus fort aura été à Assise où a vécu saint François.

Lire ce texte
Publié le 1er JUILLET 2019
Richard L’Archer, i.v. Dei

La Victoire de l’Amour, une visitation quotidienne

Puisque nous venons vous visiter quotidiennement dans votre foyer et qu’en plus vous avez fait le choix d’être un bienfaiteur ou une bienfaitrice de l’émission LA VICTOIRE DE L’AMOUR, j’ose croire que vous connaissez très bien ce passage de l’Évangile où Marie part en hâte visiter sa cousine Élisabeth. (Lc 1, 39-56).

Lire ce texte
Publié le 1er JUIN 2019
Sylvain Charron

TOUT EST UNE QUESTION D’ATTITUDE !

En avril dernier, lors de notre passage à Magog pour la Caravane de La Victoire de l’Amour, j’ai eu le privilège de rencontrer une dame extraordinaire. Il s’agit d’Hélène Desautels qui a 88 ans. Sa nièce Édith m’avait écrit en me demandant si j’accepterais d’aller rendre visite à sa tante Hélène au CHSLD de Magog.

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don