Un bourgeon d'espérance!

1er MAI 2016
Par Daniel Gilbert, Prêtre diocésain
Envoyer à un proche

Bonjour à vous tous et toutes de la Victoire de l’Amour,

C’est un grand plaisir de venir vous adresser la parole par cette lettre du mois de mai. Je me trouve chanceux de tomber sur ce mois qu’on apprécie tant, celui de la renaissance, celui de la joie et de l’espérance. On dit que c’est le mois le plus beau. Vous vous souvenez sans doute pourquoi on disait cela? Parce que c’est le mois de Marie! Oui, effectivement, le mois de mai est consacré à Marie.

Quand j’y pense, je me dis que c’est plein de sens qu’il en soit ainsi. Marie représente pour nous, les Chrétiens, un bourgeon d’espérance, de renouveau. Elle accepte le nouveau de Dieu dans sa vie, elle accepte de faire totalement confiance en Dieu, confiance dans sa parole, dans son projet de vie qu’elle porte en elle et qu’elle donnera elle-même au monde en son fils Jésus.

Bourgeon
Bourgeon

Nous sortons d’un hiver et d’un printemps un peu bizarres... des températures qui semblent désordonnées. On ne reconnaît plus nos hivers, ni même nos printemps... les changements climatiques affectent la nature et nous affectent aussi. On est contents quand il fait chaud, mais on s’inquiète de ce que ces changements apportent comme bouleversement ailleurs dans le monde.

Et puis, il y a tous ces événements dans l’actualité qui nous troublent, que ce soit les menaces terroristes, les crises économiques, les scandales de toutes sortes, les drames sociaux qui brisent la vie de tant de femmes, d’enfants et d’hommes aussi.

On aurait tout pour se décourager. Une personne me confiait l’autre jour qu’elle ressent toujours, en dedans d’elle, comme une vague de fond qui l’oppresse, qui la tire vers le bas et la garde sous pression. Quelque chose de fragile en nous qui nous empêche de respirer à fond...

Pourtant, le renouveau est là devant nous, la nature nous le rappelle à chaque printemps et Marie en est le signe, le modèle. Elle nous rappelle qu’il ne faut pas se décourager et laisser de la prise sur nous à ce fond négatif. Il faut plutôt s’ouvrir à la vie, à ce qu’il y a de beau autour de nous. Plus encore, elle nous montre le chemin à suivre en faisant confiance à Dieu, en cherchant à connaître sa parole créatrice de vie et d’amour.

En fait, cela me fait penser à ces énergies renouvelables dont on parle beaucoup dans l’actualité. Si on se fie juste à nos propres énergies, on atteint vite nos limites et on se retrouve avec de vieilles énergies fossiles qui ne donnent plus grand chose, mais si on accepte de vivre notre vie dans cette foi que nous enseigne Marie, nos énergies se renouvellent de jour en jour. Voilà un bel exemple d’énergie renouvelable à la portée de tous et de toutes. Pourquoi ne pas l’utiliser, c’est gratuit et ça produit en nous un bel effet qui provient de la grâce même de Dieu.

En cette année de la miséricorde décrétée par notre bon pape François, laissons nos racines s’abreuver à la source de la foi et soyons témoins de cette miséricorde qui est l’essence même de Dieu, c’est-à-dire le vrai visage de Dieu.

Je termine avec cette belle pensée de notre pape : « L'Église n'est pas là pour condamner, mais pour permettre la rencontre avec cet amour viscéral qui est la miséricorde de Dieu ».

Que par sa miséricorde qui se renouvelle à chaque matin, le Seigneur fasse refleurir en vous les plus beaux fruits porteurs de vie.

Je vous bénis tous et toutes.

En toute amitié,

Daniel Gilbert, prêtre

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 2 AVRIL 2016
Sylvain Charron

Qui est le Seigneur Jésus-Christ pour vous ?

Comme toujours, je suis si heureux de vous retrouver pour partager la Parole de Dieu. Dernièrement, une dame me disait que le Seigneur l’avait oubliée tellement tout allait mal dans sa vie… je lui ai fait parvenir le texte suivant écrit par Patrice Martorano : « JÉSUS EST CAPABLE...

Lire ce texte
Publié le 1er AVRIL 2016
Brigitte Bédard

LE GRAND MÉNAGE !

Imaginez-vous donc que j’ai décidé de ne plus faire de grand ménage. Avant, je faisais comme on m’a toujours montré: arrivée au printemps, je lavais les murs, et puis les plafonds, et puis le dedans des armoires, et puis les rideaux, et puis le tapis, et puis, et puis, et puis… pffff ! J’arrivais à l’été raide morte!

Lire ce texte
Publié le 1er MARS 2016
Sylvain Charron

Le Carême : le grand ménage du printemps de l'âme.

J’espère que cette lettre vous trouvera en grande forme ! En ce mois de mars, je veux, avec vous, remercier le Seigneur, car à la fin du mois de mars, soit le 29, j’aurai 50 ans. Voici ce que je veux dire au Seigneur… je vous le partage, car nous faisons Famille tous ensemble depuis 21 ans...

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don