Le sourire d'une maman

Message mensuel de Sylvain | 1er MAI 2014
Par Sylvain Charron, Animateur et fondateur de la Victoire de l'Amour
Envoyer à un proche

Bonjour,

C'est avec une grande joie que je vous retrouve en ce mois de mai…après un hiver interminable, enfin la belle saison est arrivée !

J'ai reçu un témoignage extraordinaire dernièrement…il s'agit de l'histoire d'une jeune fille de 24 ans qui avait le mal de l'âme depuis très longtemps, avec des envies suicidaires de plus en plus fréquentes. Et novembre 2013, elle n'en pouvait plus et avait décidé de mettre fin à ses jours…mais avant de faire le geste, elle a ouvert la télévision…il était 5h15 le matin et « par hasard » elle voyait La Victoire de l'Amour pour la première fois de sa vie…elle me raconte dans sa longue lettre, à quel point elle a ressenti l'Amour de Dieu ce matin-là…elle, qui n'avait jamais cru en Dieu…elle m'écrit « je crois que Dieu m'attendait ce matin-là précisément alors que j'étais au plus bas. » Son nom est Valérie. Aujourd'hui, elle va très bien et elle apprend à se laisser aimer par Dieu.

Des témoignages, comme celui-là, j'en reçois beaucoup et je suis toujours très touché et ému de voir la Tendresse de Dieu se manifester…ensemble, prions pour Valérie et toutes les personnes qui ont le mal de l'âme.

En ce mois de mai, c'est aussi la Fête des Mères…voici un beau texte que j'aime beaucoup :


L'AUTRE FEMME

Après 25 ans de mariage et toute une vie de travail, un jour, ma femme me dit qu'il était temps pour moi de commencer à sortir avec une autre femme.

Elle m'a pris par surprise, en disant «Je sais que tu l'aimes... la vie est si courte et je pense que tu devrais commencer à sortir avec elle. Même si tu continues à m'aimer comme ta femme, il est évident que tu l'aimes elle aussi». L'autre femme dont elle parlait, c'était ma mère.

Veuve depuis 19 ans, ma mère vivait toute seule dans une résidence pour personnes autonomes. Je lui rendais visite occasionnellement, mais à cause de mon travail et de ma vie familiale, je n'avais pas beaucoup de temps pour elle. Ma mère ne voulait jamais nous déranger, alors elle a été étonnée lorsque je lui ai téléphoné pour lui demander de la voir. Elle était inquiète et pensait que j'allais lui annoncer des mauvaises nouvelles. «Maman, je pense que ce serait très agréable si on passait plus de temps ensemble, on pourrait commencer par aller souper ensemble et ensuite, aller au cinéma.» Ma mère a été agréablement surprise et a accepté l'invitation immédiatement.

Le vendredi suivant, pendant que je conduisais mon auto pour me rendre chez elle, je me sentais un peu nerveux et excité, comme quand j'étais jeune. C'est comme si j'avais invité une fille à sortir ! Ma mère m'attendait, prête, à la porte de sa résidence. Elle portait son vieux manteau bleu, sa coiffure était impeccable et son beau sourire lui donnait l'air d'un ange ! Elle était toute fière quand ses amies nous ont vus sortir et aller vers ma voiture ; elle m'a pris par le bras et je me suis senti l'homme le plus heureux du monde.

Ce n'était pas un restaurant de haut de gamme, mais l'ambiance était chaleureuse et intime. Ma mère m'a demandé de lui lire le menu, car sa vue ne lui permettait plus de lire. Je la voyais sourire et ses yeux brillaient aux reflets des chandelles. Elle était heureuse et si belle ! On a mangé tranquillement pendant qu'on se rappelait de vieux souvenirs, de mon père et de moi quand j'étais petit... Ce fut une soirée magique ! A la fin de la soirée, on s'est promenés dans le parc et le temps a passé si vite que nous avons oublié le cinéma !

Lorsque je l'ai raccompagnée à la résidence, je lui ai demandé si elle voulait sortir de nouveau avec moi la semaine suivante. Elle m'a dit oui, mais à une condition, que je la laisse payer la prochaine fois. «Alors à la semaine prochaine, maman !» lui ai-je répondu. Elle m'a embrassé et nous nous sommes regardés dans les yeux en souriant, comme des enfants !

Quelques jours plus tard, ma mère est décédée d'un infarctus. Tout a été si rapide !

Une semaine après ses funérailles, j'ai reçu par la poste une enveloppe du restaurant où j'étais allé souper avec ma mère. La note disait : «Cher fils, j'ai déjà réservé un souper pour deux personnes au restaurant. Tout est déjà payé. Mais, j'ai le pressentiment que je n'y serai peut-être pas. Cependant, j'aimerais que tu y ailles avec ta femme et que vous passiez une belle soirée comme celle que nous avons passée ensemble...Mon fils, je t'aime !»

Tout à coup, j'ai eu les larmes aux yeux en pensant à ma mère qui m'a aimé de tout son cœur, mais moi, je l'avais oubliée pendant des années. J'ai compris l'importance de dire «Je t'aime» à ceux qu'on aime et de ne pas attendre trop longtemps, car un jour, il pourrait être trop tard.

* * *

Disons à notre mère à quel point nous l'aimons…Bonne Fête des Mères !

Pour moi, le mois de mai sera très occupé…il y a la retraite à Québec…et nous avons eu la confirmation que l'archevêque de Québec, le Cardinal Gérald Cyprien Lacroix, viendra s'adresser au groupe de La Victoire de l'Amour…je suis très heureux de cette bonne nouvelle !

De plus, en compagnie de Sœur Angèle et de l'abbé Robert Lemire, je serai en pèlerinage en Italie à la rencontre de saint François d'Assise et du pape François. Soyez assurés que je vous porterai tous dans ma prière…c'est une promesse. De plus, pour ceux qui nous suivent sur Facebook, vous pourrez vivre le pèlerinage virtuellement, car je mettrai des photos des endroits que nous visiterons à tous les jours…j'ai très hâte de vivre l'audience générale au Vatican avec le pape François !

Pour le mois de mai, le cadeau est une exclusivité de La Victoire de l'Amour…il s'agit du Psaume 23 gravé sur un pendentif argenté qui neternira jamais…en portant ce magnifique bijoux, c'est comme si nous disions au Seigneur : « J'accepte que Tu sois mon Berger. » Ce pendentif est autant pour les femmes que les hommes et il est déjà bénit. Comme toujours vous le recevrai avec un don de 25$ et deux pendentifs avec un don de 40$.

Je me permets de vous confier que les mois de mars et avril ont été très difficiles au niveau des dons…comme il n'y avait pas de cadeau en mars en raison du Carême, beaucoup n'ont pas fait de don et avril a été plus faible que prévu…c'est pourquoi, si c'est possible pour vous de faire un don spécial en ce mois de Marie, cela nous aiderait beaucoup…j'aimerais tellement ne pas avoir à vous le demander, mais je n'ai pas le choix !

Je remets cette situation dans le Cœur de Marie, Notre Mère de Tendresse !

Merci de votre grande générosité et merci de porter cette œuvre dans votre prière !

Merci de votre amitié,

Sylvain Charron

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er AVRIL 2014
Sylvain Charron

Le Psaume 23 : une prière puissante!

Lire ce texte
Publié le 1er AVRIL 2014
Monseigneur Christian Lépine

LE SACRÉ-CŒUR DE JÉSUSCe Cœur qui bat avec tant d'Amour

Lire ce texte
Publié le 1er MARS 2014
Sylvain Charron

Le Carême, le temps du grand ménage intérieur!

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don