Jésus veut encore prendre PAROLE dans notre monde

Message mensuel de Sylvain | 1er JUIN 2012
Par Sylvain Charron, Animateur et fondateur de la Victoire de l'Amour
Envoyer à un proche

Bonjour,

Il y a 10 ans déjà, j'avais le privilège de me retrouver auprès du Bienheureux pape Jean Paul II. Jamais je n'oublierai cette rencontre et surtout les mots qu'il m'avait dits alors : « Je bénis votre Ministère. » Cette phrase du Saint-Père m'a tellement touchée et elle me touche encore ! À ce moment-là, il m'a donné la confirmation que je marchais sur la bonne voie. Aujourd'hui, alors que je vous écris ces lignes, je réaffirme ma joie d'être catholique et ma fidélité à l'Église. Je désire honorer ma mère l'Église. Grâce à Elle, j'ai eu la chance, dès mon jeune âge, de connaître Jésus et encore aujourd'hui, elle me lance l'invitation à me souvenir que l'Amour Véritable a un nom : Dieu, trois fois Saint !

Jean Paul ll insistait beaucoup sur la nécessité d'annoncer la Parole de Dieu par la télévision. Je me suis senti interpeller profondément par cet appel à donner le meilleur de mon être pour faire connaître la Personne de Jésus, sa vie, son message. Jésus, est mon repère, mes balises, mon guide et ma joie ! Je ne suis qu'un homme ordinaire mais aimé d'une façon extraordinaire et ça me donne une énergie nouvelle pour surmonter les épreuves.

Après 17 ans de fondation de La Victoire de l'Amour, je crois fermement qu'il nous faut continuer et ne jamais baisser les bras.

Saint Paul (2 Timothée 4) disant ceci, il était visionnaire et décrivait bien la société d'aujourd'hui :

« Annonce la Parole, insiste en toute occasion, même si ce n'est pas le bon moment. Corrige les erreurs, fais des reproches et encourage avec beaucoup de patience, en cherchant toujours à enseigner. En effet, un moment viendra où certains ne voudront plus écouter l'enseignement juste. Mais ils suivront plutôt leurs désirs. Ils feront appel à une foule de maîtres qui leur diront ce qu'ils ont envie d'entendre. Ils fermeront leurs oreilles à la Vérité et ils les ouvriront pour écouter de fausses histoires. Mais toi, sois raisonnable en toute chose. Supporte la souffrance, travaille à annoncer la Bonne Nouvelle. »

Certains nous ont dit qu'ils vont nous détruire ou d'autres nous demandent de quitter les ondes, car nous imposons notre Foi au public... et des mots comme ceux-là, j'en reçois maintenant très souvent. Pourquoi ? Peut-être bien parce que nous disons haut et fort que nous croyons en Dieu qui nous aime tous. Le mot « catholique » veut dire UNIVERSEL. L'Évangile est une Parole de Dieu : une Parole adressée à tous.

Je vous promets de continuer d'annoncer cette Parole qui donne un sens à notre vie ! J'ai besoin de vous !

Je veux très sincèrement remercier l'équipe de prêtres et de laïcs qui travaillent très fort pour préparer des émissions de qualité depuis plus de 17 ans. À chacun de vous, je vous redis ma plus profonde gratitude !

Merci à tous nos invités qui sont des témoins d'aujourd'hui !

Et vous, mes chers amis bienfaiteurs, merci pour votre soutien par vos dons. Merci à vous tous qui priez pour nous !

Je n'ai pas voulu vous cacher que, financièrement, le mois de mars fut très difficile. J'aimerais savoir pourquoi, car ce fut la même chose au mois de mai...

J'ai pris le temps de contacter certains donateurs... et il n'y a pas eu qu'une seule réponse. J'ai été touché par l'honnêteté de chacun d'eux : Perte d'emploi, maladie, vieillissement, soins de santé dispendieux, aide aux enfants, don à d'autres organismes ou oubli tout simplement.

D'autres ont aussi ajouté : « Le cadeau du mois ne me plaisait pas, c'est pour ça que je n'ai pas fait de don. » Je respecte aussi cette réponse, mais je ne comprends pas... le cadeau du mois est simplement notre façon de vous remercier de votre don... ce n'est pas un article commercialisé. S'il-vous-plaît, comprenez qu'avec votre don, si minime qu'il soit, vous appuyer l'Essentiel :

Jésus peut prendre PAROLE dans le monde par la télévision.

Mon intention n'est pas de vous obliger à quoi que ce soit ou de vous choquer par mes propos mais tout simplement de m'ouvrir à vous avec sincérité. Je dépose la Victoire de l'Amour dans le Cœur de Jésus et Marie qui, j'en suis convaincu, interviendront afin que cette Œuvre puisse continuer à vivre ! Cette œuvre est bénie par la Providence, grâce à VOUS... Ensemble, nous avons traversé bien des tempêtes, gloire à Dieu ! Continuons, tous ensemble ! Ne baissons pas les bras…toute l'équipe se serre les coudes afin que nous soyons plus unis que jamais dans un seul et unique but : ANNONCER JÉSUS AU MONDE !

Paradoxalement, j'ai une bonne nouvelle ! Les cotes d'écoute montent en flèche... vous êtes de plus en plus nombreux chaque semaine... des jeunes s'ajoutent en grand nombre. Vous, les jeunes, vous faites aussi partie de notre belle famille de foi, aidez-nous à bâtir un monde meilleur !

Ce mois-ci, notre bonne amie sœur Angèle nous a suggéré une belle réflexion. Comme vous le savez, grâce à la prière, il y a déjà 6 mois... elle a vaincu un cancer du côlon. Même son médecin traitant n'en revient pas !

La prière sincère est toujours efficace... c'est une promesse de Jésus Lui-même.

C'est pourquoi en ce mois de juin, nous vous offrons un CD audio qui s'intitule : Chapelet pour les malades... avec Sœur Angèle et moi-même. Sœur Angèle nous apprend sa prière personnelle qui l'a aidée pendant sa maladie... une prière remplie de confiance et de sérénité.

En chacun de nous, il y a un endroit qui fait souffrir et qui a besoin de guérison.

Je vous propose de vous le procurer et d'oser l'offrir en cadeau aux gens près de vous... je vous promets de beaux moments de grande intériorité. Avec le CD, vous recevrez aussi un beau chapelet déjà bénit ! Avec un don de 25$, vous en recevrez un et avec un 40$, vous en aurez deux.

Je vous rappelle que vous recevrez un reçu annuel pour fin d'impôt.

Vous êtes ma famille et je vous remercie de tout cœur de votre amitié qui est tellement importante pour moi... portons-nous dans la prière !

Que Jésus, Maître de l'impossible, nous aide à ne jamais abandonner !

Sylvain Charron

PS : Je vous laisse avec une lettre très touchante d'un prêtre qui a envoyé une lettre à un journal américain, qui malheureusement n'a jamais été publié...




Lettre d'un prêtre catholique dans un journal américain

Cher Frère Journaliste,

Je suis un simple prêtre catholique. Je me sens heureux et fier de ma vocation. Cela fait 20 ans que je vis en Angola comme missionnaire.

Je lis en de nombreux moyens de communication, surtout dans votre journal, l'amplification du thème des prêtres pédophiles, cela d'une manière morbide, recherchant en détail dans la vie de ces prêtres, les erreurs du passé. Il y en a un, dans une ville des États-Unis, dans les années 70, un autre, en Australie dans les années 80, et ainsi de suite, d'autres plus récents...Certainement tous des cas condamnables!

Il y a des présentations journalistiques pondérées et équilibrées, d'autres amplifiées, remplies de préjudices et même de haine. Je ressens moi-même une grande douleur pour le mal immense que des personnes qui devraient être des signes de l'Amour de Dieu, soient un poignard dans la vie d'êtres innocents. Il n'y a pas de paroles pour justifier de tels actes. Il n'y a pas de doute que l'Église ne peut être, sinon du côté des faibles, des plus démunis. Pour cette raison, toutes les mesures que l'on peut prendre pour la prévention et la protection de la dignité des enfants seront toujours une priorité absolue.

Mais c'est curieux le peu de nouvelles et le manque d'intérêt pour les milliers de prêtres qui sacrifient leur vie et la consument pour des millions d'enfants, pour les adolescents et pour les plus défavorisés aux quatre coins du monde.

Je pense qu'à votre journal, cela ne l'intéresse pas que j'aie dû transporter beaucoup d'enfants faméliques par des chemins minés à cause de la guerre en l'année 2002 depuis Cangumbe à Lwena (Angola), car ni le gouvernement pouvait le faire ni les ONG n'y étaient autorisées; que j'aie dû enterrer des douzaines d'enfants morts à cause des déplacements de la guerre; que nous ayons sauvé la vie à des milliers de personnes au Mexique au moyen du seul centre de santé existant dans une zone de 90,000 km2 avec la distribution d'aliments et de semences. Que nous ayons pu y procurer l'éducation et des écoles dans ces dix dernières années à plus de 110,000 enfants.

Cela demeure sans intérêt qu'avec d'autres prêtres nous ayons eu à secourir près de 15,000 personnes dans les campements de la guérilla, après qu'ils aient rendu les armes, parce que les aliments du gouvernement et de l'ONU n'arrivaient pas. Ce n'est pas une nouvelle intéressante qu'un prêtre de 75 ans, le Père Roberto, parcourt la ville de Luanda, soignant les enfants de la rue, les conduisant à une maison de refuge, pour qu'ils soient désintoxiqués de la gasoline qu'ils aspirent en gagnant leur vie comme lance-flammes.

L'alphabétisation de centaines de prisonniers n'est pas non plus une nouvelle. Que d'autres prêtres, comme le Père Stéphane, organisent des maisons de passage pour que des jeunes maltraités, battus, et même violés y trouvent refuge. Non plus, que le Père Maiato avec ses 80 ans, visite les maisons des pauvres, une à une, réconfortant les malades et les désespérés. Ce n'est pas une nouvelle que plus de 6,000 parmi les 40,000 prêtres et religieux actuels aient quitté leur pays et leurs familles pour servir leurs frères dans une léproserie, dans les hôpitaux, les camps de réfugiés, des orphelinats pour enfants accusés de sorcellerie ou orphelins de parents morts du sida, dans des écoles pour les plus pauvres, des centres de formation professionnelle, des centres d'accueil pour les séropositifs... etc.

Ou, surtout, dépensant leur vie dans des paroisses et des missions, motivant les gens pour mieux vivre et surtout pour aimer. Ce n'est pas une nouvelle que mon ami, le Père Marc-Aurèle, pour sauver des enfants pendant la guerre en Angola, les ait transportés de Kalulo à Dondo et qu'en revenant de sa mission, il ait été mitraillé en chemin. Que le Frère François avec cinq Dames Catéchètes, soient morts dans un accident, en allant aider des régions rurales les plus reculées du pays.

Que des douzaines de missionnaires en Angola soient morts par manque de moyens sanitaires, à cause d'une simple malaria. Que d'autres aient sauté dans les airs à cause d'une mine, en visitant leurs fidèles. Dans le cimetière de Kalulo sont les tombes des premiers prêtres qui sont arrivés dans la région... aucun ne dépassait les 40 ans...

Ce n'est pas une nouvelle, celle de suivre un prêtre «normal» dans son travail journalier, dans ses difficultés et ses joies, dépensant sa vie sans bruit en faveur de la communauté qu'il sert. La vérité, c'est que nous ne cherchons pas à faire les nouvelles, sinon simplement porter la Bonne Nouvelle, cette nouvelle, qui sans bruit, a commencé le matin de Pâques. Un arbre qui tombe fait plus de bruit que mille arbres qui poussent. On fait beaucoup plus de bruit pour un prêtre qui commet une faute, que pour des milliers qui donnent leur vie pour les pauvres et les indigents.

Je ne prétends pas faire l'apologie de l'Église et des prêtres. Un prêtre n'est ni un héros ni un névrosé. C'est simplement un homme normal qui, avec sa nature humaine cherche à suivre Jésus et à Le servir dans ses frères. Il y a des misères, des pauvretés et des fragilités comme chez tous les êtres humains; mais également il y a de la beauté et de la grandeur comme en chaque créature... Insister d'une manière obsessionnelle et persécutrice sur un thème douloureux, en perdant de vue l'ensemble de l'œuvre, crée véritablement des caricatures offensives du sacerdoce catholique, par lesquelles je me sens offensé.

Je te demande seulement, ami journaliste, de rechercher la Vérité, le Bien et la Beauté. Cela fera grandir ta profession.

Dans le Christ,

P. Martin Lasarte, sdb

«Mon passé, Seigneur, je le confie à ta Miséricorde; mon présent à ton Amour; mon futur à ta Providence».



Cette lettre est tellement vraie...rendons hommage à tous ces prêtres, religieux, religieuses et aussi aux missionnaires laïcs qui se donnent totalement pour la cause de l'Évangile... ce sont des saints inconnus...

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er MAI 2012
Sylvain Charron

C'est le mois de Marie,c'est le mois le plus beau !

Lire ce texte
Publié le 1er MAI 2012
Daniel Gilbert

Printemps de Dieu !

Lire ce texte
Publié le 1er AVRIL 2012
Sylvain Charron

Soyons cœur à cœur avec Jésus pendant la grande Fêtes de Pâques !

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don