AIMER ET SERVIR

1er OCTOBRE 2019
Par Père Jean A. Patry, Prêtre
Envoyer à un proche

Bonjour,

Lorsqu’il m’arrive de célébrer des baptêmes, je demande toujours aux personnes présentes : Quel est le signe par lequel on peut nous reconnaître comme disciples de Jésus ? Les uns répondent : par le signe de la croix, d’autres : par la Foi ou l’Amour. Toutes ces réponses se valent, mais c’est par l’Amour et le service qu’on peut nous reconnaître comme disciples de Jésus. En effet, Jésus nous dit : Je vous donne un commandement nouveau, aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés… A ce signe, tous vous reconnaîtront pour mes disciples. Jn 13, 34-35.

Et aux disciples qui se disputent pour savoir lequel d’entre eux est le plus grand, Jésus dit : Celui qui voudra devenir grand parmi vous, se fera votre serviteur. Mt 20, 26-28

Mais n’oublions pas qu’il y a le COMME Jésus aime, voilà la nouveauté… Aimer comme Jésus, c’est aimer ses parents, ses amis, mais c’est aussi aimer ses ennemis. Jésus vient ainsi abolir la loi du Talion : du œil pour œil et dent pour dent. Ce qui veut dire : si quelqu’un t’arrache un œil, tu peux lui arracher un œil mais pas les deux et encore moins la tête. Vous avez appris, dit Jésus, œil pour œil et dent pour dent. Eh bien moi je vous dis : aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. Mt 5, 44, Lc 6, 27-28.

Jésus nous invite à un amour universel. Martin Luther King, un apôtre de la non-violence, alors qu’il était en prison, en s’adressant aux racistes blancs, écrivait : il faut aimer ses ennemis. Il fut assassiné. Mais comment arriver à aimer comme Jésus même ses ennemis. Cela peut nous apparaître insurmontable.

Thérèse de Lisieux disait : C’est dans l’Amour de Jésus vivant en nous que nous pouvons aimer comme Lui.

Pour aimer comme Jésus, il nous faut donc épouser le cœur de Dieu, devenir Amour dans son Amour, aimer par la grâce de Dieu, aimer en actes et en Vérité et non seulement en paroles. Jn 3, 18

Cet amour se vit dans l’ordinaire de la vie. Sachons que Jésus ne nous impose pas d’aimer. L’Amour ne se commande pas. Jésus nous laisse libres et nos libertés baignent dans sa Miséricorde. Jésus nous demande de vivre avec lui une expérience d’Amour dans un cœur à cœur avec Lui. Demeurez dans mon Amour. Jn 15, 9.

Notre amour de Dieu et du prochain doit se vivre dans le Service. Je ne suis pas venu pour être servi mais pour servir. Mt 20, 28.

Aimer et servir

Ce sens du service se traduit dans le geste que Jésus a posé lors de son dernier repas avec ses disciples. Il leur a lavé les pieds. A la différence des trois autres Évangélistes qui relatent l’institution de l’Eucharistie, saint Jean traduit cette institution par le lavement des pieds. Il dit que Jésus s’est levé de table, qu’il se ceignit d’un tablier, signe de l’esclave, et qu’il lava les pieds des disciples. Que lui, Jésus, Maître et Seigneur se fasse serviteur, esclave, en s’abaissant, en s’humiliant en lavant les pieds des disciples est un scandale pour eux, car cette fonction était réservée à un étranger ou un esclave. Ce rituel du lavement des pieds, c’est un exemple que Jésus nous donne (Jn 13, 15) pour que nous allions laver les pieds de nos frères et sœurs par l’eau de notre tendresse et de notre amour, c’est cela l’Eucharistie en acte.

Dans les premières années (1969-1970) de mon ministère en prison, j’ai rencontré un homme qui est devenu mon ami et qui fut tueur à gage dans le milieu interlope. Il avait tué quatre personnes. A sa sortie de prison, après plusieurs années d’incarcération, il est allé travailler dans un C.H.S.L.D comme préposé aux bénéficiaires. Il me disait : A chaque fois que je change un patient de couche et que je le lave, j’essaie de réparer, même si je n’y arriverai jamais, toutes ces vies que j’ai enlevées et je me dis; en eux, Jésus, c’est toi que je rencontre, que je sers et que j’aime.

Dans ce récit que me faisait mon ami c’est aussi cela vivre l’Eucharistie en actes dans le Christ Serviteur, lui l’Amour crucifié et ressuscité.

Je vous bénis,

Père Jean

Jean A. Patry, prêtre

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er SEPTEMBRE 2019
Brigitte Bédard

Une cinquième année avec vous!

Septembre est là, l’été s’achève et moi, je n’ai que la joie dans le cœur. Il est submergé par une prière d’action de grâce, un chant de joie et une reconnaissance sans bornes. J’entame ma cinquième année avec La Victoire de l’Amour… pouvez-vous le croire ? Pas moi ! Difficile à croire parce que le temps passe si vite. Mais surtout difficile à croire, car mon arrivée à cette émission n’était pas prévue du tout.

Lire ce texte
Publié le 1er AOÛT 2019
Sylvain Charron

SUIS-JE UN ATHÉE OU UN CROYANT?

Quel bonheur de vous retrouver au cœur de l’été pour vous partager un très beau texte de monsieur Claude Voyer, un texte d’une grande vérité et très profond : Suis-je un athée ou un croyant?

Lire ce texte
Publié le 1er AOÛT 2019
David Vincent

Louer le Seigneur par sa création

La période estivale est un temps magnifique pour pratiquer la contemplation de la création et la louange du Seigneur pour toutes ses œuvres. Bien que chaque saison ait son charme, l’été, avouons-le, est une période de l’année que nous espérons et que nous apprécions.

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don