La grandeur de la mission des baptisés

1er OCTOBRE 2009
Par Joseph Éveillard, Prêtre diocésain
Envoyer à un proche

Nous sommes des voyageurs. Qu'est-ce voyager? Je le dis en un mot: Avancer.

«Que toujours te déplaise ce que tu es pour parvenir à ce que tu n'es pas encore. Avance toujours,marche toujours, ajoute toujours».
Saint Augustin. La Cité de Dieu.

Nous partageons le Bien infini !

Si la société est si importante pour l'accroissement de l'être humain, si nous ne pouvons pas vivre les uns sans les autres, c'est précisément parce que nous avons à partager quelque chose de grand que nous portons dans le plus profond de notre être: le Bien infini, qui est la présence de Dieu. Et quand nous sommes capables de partager ce Bien infini entre frères et soeurs, quand nous sommes unis par des liens de Lumière et d'Amour qui émanent de la présence de Dieu, la communauté chrétienne, Corps de Christ est déjà constituée.

Nous sommes appelés à témoigner !

Regardons avec lucidité les signes visibles et concrets de la présence du Christ dans notre vie. Tout d'abord, pour être des fruits de l'Esprit, cela suppose une véritable conversion du coeur. Pour être source de lumière et de vie, cela suppose une redécouverte de l'Écriture Sainte et de notre implication pour la justice, la charité et la lutte au côté des petits. En agissant comme baptisés et comme témoins de Jésus, nous sommes envoyés sous le Souffle de l'Esprit-Saint, pour imprégner la présence de l'Amour de Dieu partout sur cette terre.

Les Apôtres étaient portés par la présence du Seigneur !

Les Apôtres n'avaient pas de grandes connaissances ni de vastes horizons, et pourtant, c'est à eux que fut remis ce monde-même qu'ils allaient illuminer de la Lumière du Christ. Ces hommes avaient puisé leur courage d'affronter toutes les difficultés jusqu'au martyre dans le fait qu'ils avaient été envoyés. Ils avaient le sentiment profond que ce n'était pas eux qui agissaient en eux, mais que c'était un Autre, et que cet Autre, au plus intime d'eux-mêmes, leur permettait d'affronter tous les dangers, de supporter tous les supplices et de toucher tous les coeurs.

Les Apôtres puisaient leur force dans la certitude qu'ils étaient portés par la présence du Seigneur. Cette certitude nous devons l'avoir nous aussi, car nous sommes tous envoyés. Et être d'Église, c'est la même chose que d'être envoyés. Pourquoi y-a-t-il si peu de vocations ? C'est parce que le peuple de Dieu chrétien, dans son ensemble, a perdu la conviction qu'il était envoyé. Il a perdu le sens de la mission, il n'est pas, comme il est appelé à l'être, un peuple sacerdotal.

Tout baptisé a la même mission !

Tout chrétien a la même mission. Tout chrétien est envoyé autant que le prêtre. Le prêtre, sans doute, est un lien visible, un lien sacramentel de l'unité du Corps Mystique de Jésus-Christ. Mais cette mission, indispensable, ne dispense pas les autres chrétiens, comme le prêtre, d'être les témoins de Jésus-Christ; et tout chrétien, dès son baptême, est envoyé. Par le courage de notre action, l'enthousiasme de notre travail, la perfection de notre service, souvenons-nous que nous représentons le Christ et nous engageons Sa Vie.

Nous avons affaire à des êtres humains qui portent en eux les mêmes désirs, les mêmes souffrances, les mêmes espoirs, les mêmes solitudes que nous sommes et qui attendent de nous la réponse à leurs problèmes. Si nous y apportons tout le respect, toute la bonté, toute la bienveillance, tout le sourire et toute la courtoisie, nous saurons que l'Église toute entière est apostolique, que l'Église toute entière est sacerdotale, et que le peuple chrétien est un peuple de prêtres.

Nous sommes un peuple d'Apôtres et de prêtres !

C'est dans cette mesure que des vocations sacerdotales et religieuses se développeront, car si le peuple chrétien tout entier est un peuple d'Apôtres et de prêtres, il sera comme naturel que jaillissent de ce peuple des hommes et des femmes qui se mettront au service de l'Unité du Corps Mystique du Seigneur.

Bénédictions et voeux !

Devant le mal, l'injustice, l'absurdité, la souffrance et la mort, l'être humain crie son besoin d'être sauvé. À ce besoin de salut, plusieurs réponses sont possibles. Beaucoup se dévouent corps et âme à une cause qui donne un sens à leur vie. D'autres se construisent des univers imaginaires, cherchant leur délivrance dans la magie, le spiritisme et autres courants occultes.

Nous pouvons demander à Dieu, tous ensemble, de faire de notre vie, une vie apostolique où nous aurons de plus en plus le sentiment et la conviction profonde que nous sommes tous chargés de vivre la Vie de Jésus-Christ, et de la communiquer aux autres, sans rien dire, en la vivant avec une telle joie, que les autres en nous rencontrant respirent la Présence et l'Amour de Jésus. N'oublions jamais, aussi limités, aussi fragiles que nous sommes, que la Vie, que la Joie, que la Lumière du Seigneur sont remises entre nos mains et que nous sommes toujours en mission. Santé, Bonheur et Longue Vie au Nom de celui qui apporte la vraie Joie, la vraie Paix, la vraie Liberté à tous les coeurs.

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er SEPTEMBRE 2009

L'amour, une force intérieure !

Lire ce texte
Publié le 1er SEPTEMBRE 2009
Sylvain Charron

La Prière de la Sérénité

Lire ce texte
Publié le 1er AOÛT 2009

Un prêtre face à la souffrance

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don