ÊTES-VOUS C ou A ?

1er NOVEMBRE 2012
Par Jean Desclos, Théologien et prêtre diocésain
Envoyer à un proche

Bonjour,

Notre vie, en tant que disciples du Christ, se profile selon deux grandes dimensions de la vie humaine: la contemplation et l'action.

C pour contemplatif

Quand nous faisons l'expérience de la beauté, de la bonne musique, du beau sport, de la nature merveilleuse, nous sommes en admiration, en émerveillement : WOW comme c'est beau, comme ça goûte bon, comme cela fait plaisir !

C'est ce que provoque la rencontre avec le Dieu de Jésus Christ. WOW... il est généreux, bon, créateur, intelligent. Et Jésus, le Fils de Dieu et le fils de Marie, est un personnage exceptionnel. Sa bonté nous séduits! Nous sommes bouleversés par les immenses bontés de Dieu, qui murmure à notre oreille les mots de sa tendresse, qui donne sa vie sans compter et nous ouvre la vie éternelle.

A pour actif

L'autre dimension de notre vie, c'est l'action, la bonne conduite humaine, à vivre selon les cadeaux reçus de Dieu. Lui, nous invite à toujours faire le bien, à avoir un peu d'imagination pour aider les autres, à nous salir les mains, nous sacrifier pour les autres. L'action généreuse, selon Dieu, est écho de la contemplation d'un Dieu généreux. Elle est la réponse à son interpellation à Lui ressembler : Soyez saints comme Je suis saint, bons comme Je suis bon. Nous disons alors, comme Marie, FIAT !

C et A ou croyant-ardent

L'équilibre de la vie chrétienne conjugue les deux axes, comme l'exprime le signe de croix où se rejoignent, à la hauteur du cœur, l'élan vertical vers Dieu dans la contemplation, le WOW admiratif et reconnaissant, et l'élan horizontal vers nos frères et nos sœurs, le FIAT pour les autres dans l'engagement généreux. Aimer Dieu de tout son cœur. Aimer son prochain comme soi-même.

Êtes-vous C ou A, ou C.A.?

Certains sont davantage C, d'autres plus A. Colette aime se retrouver dans le silence et la prière, sans difficulté. Arthur ne compte pas ses heures de bénévolat concret pour les plus démunis. Cependant, nos prières et nos engagements doivent toujours prendre les couleurs de la gratuité d'un élan d'amour, et non ceux du calcul et de l'intérêt, les harmoniques de la simplicité et de l'humilité dans le service, et non ceux du pouvoir et de l'exploitation. Vivre l'équilibre du C et du A, c'est penser correctement, avec émerveillement et enthousiasme, et agir sagement, avec intelligence, ténacité et dévouement.

En lançant le concile Vatican II il y a 50 ans, le bon pape Jean XXIII voulait que l'Église se remette à l'écoute du Christ et de son message, dans la contemplation, le ressourcement, la prière authentique. Il voulait également que l'Église se mette davantage au service du monde, de manière audacieuse, dans l'action, pour lui apporter l'Esprit rafraichissant du Ressuscité. Nous aussi sommes conviés à ne négliger aucune des deux facettes de notre identité de disciples du Christ.

Je vous bénis,

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er OCTOBRE 2012
Sylvain Charron

Octobre, mois dédié à Notre Mère du Ciel

Lire ce texte
Publié le 1er OCTOBRE 2012
Daniel Gilbert

Le mois d'octobre, mois du Rosaire

Lire ce texte
Publié le 1er SEPTEMBRE 2012
Sylvain Charron

MÉDITONS LE ROSAIRE

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don