Comme un tournesol dans un tas de pierres

1er AVRIL 2020
Par Éloi Giard, Prêtre diocésain
Envoyer à un proche

Bonjour à vous tous,

Il y a un an environ, un événement aussi malheureux qu’inattendu s’est produit chez nous, à Marieville. Une partie du revêtement extérieur d’un des deux clochers de l’église paroissiale s’est subitement détachée et est tombée par terre. Un spectacle déprimant ! Nos bâtiments religieux nous causent assurément de plus en plus de tracas.

Tournesol

Mais – ô surprise – figurez-vous donc qu’un plan de tournesol, avec une magnifique fleur, est apparu durant l’été en plein milieu du tas de pierres. La scène affligeante devenait tout à coup d’une lumineuse beauté, d’une douce et irrésistible provocation. Comme si Dieu, pour attiser le meilleur de nous-mêmes, nous murmurait à l’oreille du cœur : « Vous n’empêcherez pas la vie, ma Vie, de faire son chemin jusque dans vos effondrements ».

Quelle approche stimulante de la fête de Pâques ! Car que nous redit-elle chaque année, chaque jour sinon que la vie divine en nous est tellement plus grande que ce qu’on peut en saisir. Elle est même invincible. Je me souviens d’avoir lu un jour : « Il y a deux mille ans, une vie nouvelle est issue de la mort, et la mort n’a jamais pu reprendre ce qui lui avait échappé ». Par sa résurrection, le Christ est devenu expert dans l’art de soulever, renouveler notre condition humaine de l’intérieur. Son amour est un perpétuel commencement, capable de toujours nous donner l’espoir d’une autre vie.

Espoir planétaire

Cette conviction irremplaçable devient de plus en plus précieuse. Car il faut voir la réalité en face : notre planète ne va pas bien du tout. La vie est en chute libre dans tous les secteurs. Elle est vraisemblablement plus menacée que jamais dans l’histoire, même si on ne s’en rend pas compte au quotidien. En Allemagne, par exemple, une étude récente vient de révéler que depuis quarante ans, 80 % des insectes volants ont disparu. Ça doit ressembler à cela chez-nous aussi. Le Pape François, très conscient de la situation, appelle à une écologie intégrale. Rien de moins qu’une révolution à l’intérieur de nous, entre nous et avec la nature. Tout est lié. Il a écrit des textes forts et interpellant là-dessus.

Le cœur de notre foi, c’est la mort/résurrection du Christ, et la nôtre. Sommes-nous prêts à mourir à des habitudes de vie (par exemple, diminuer sensiblement notre consommation de viande), pour enclencher la résurrection du monde ? Une transition écologique comme projet de société : oui, ça bouleversera nos existences. Mais sans souffrances, on ne transforme rien. Ça aussi, l’évangile ne manque pas de nous le rappeler. Il y aurait tant à dire à cet égard. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

Finalement, plus j’y réfléchis, plus la résurrection de Jésus me donne le goût d’être comme un tournesol dans un tas de pierres d’un monde qui est entrain de passer. Et vous ?

Joyeuses Pâques

Je vous bénis

Fraternellement,

Éloi Giard
Prêtre diocésain

La lecture à bien été envoyée.

Envoyez cette lecture à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette lecture directement par courriel.

Poursuivez votre lecture

Publié le 1er MARS 2020
Sylvain Charron

Carême 2020; le grand ménage de notre coeur !

Quelle joie de vous retrouver en ce Carême 2020. Pour moi, c’est un moment important de grande réflexion. C’est un peu comme faire le grand ménage dans notre vie et notre cœur ! C’est aussi un beau moment pour pardonner et demander pardon !

Lire ce texte
Publié le 1er MARS 2020
Dre Valérie Julie Brousseau

Par trois fois, sonnez les cloches trois fois, puis sonnez, sonnez… l’Angélus…

Ce mois-ci, nous célébrons la fête de l’Annonciation. Cette fête où débute toute l’aventure chrétienne, une fête aussi discrète que surprenante…

Lire ce texte
Publié le 1er FÉVRIER 2020
Sylvain Charron

« Je suis chargée de vous le dire, pas de vous le faire croire »

Quelle joie de vous retrouver en ce mois de l’Amour et de l’Amitié ! En ce mois de février, j’aimerais vous entretenir sur une personne extraordinaire; sainte Bernadette Soubirous. Le 11 février 1858, Bernadette vit, pour la première fois, une apparition de la Vierge Marie...

Lire ce texte

Vous aimez nous lire?

Supportez-nous!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don