Réflexion sur Marie-Madeleine

Textes marquants
Fernand Patry
Envoyer à un proche

En ce mois de Marie, dans ce mois de présence particulière, j'ai pensé également faire une réflexion avec Marie Madeleine.

 

Marie Madeleine est justement une personne qui a été très importante au début du Christianisme. Curieusement, vous savez, ce qu'il l'a éloignée, c'était sa condition de femme, parce qu'on n'a pas retenu les textes de Marie Madeleine, pour avoir écrit l'évangile de Marie Madeleine, d'avoir vraiment travaillé Marie Madeleine, d'avoir lu dans les apocryphes, dans les textes qui étaient destinés ou qu'on croyait vraiment que Marie avait été une inspiratrice de ça, Marie Madeleine. Curieusement, parce qu'elle était une femme, on l'a complètement éliminée, semble-t-il. Il parait que cela serait vraiment les raisons, parce que, à cette époque-là, il y a 2000 ans, il fallait que les écrits aient une signature masculine.

 

Pourtant, Marie Madeleine a eu un rôle principal. Parce que vous savez que les Dominicains d'ailleurs considèrent Marie Madeleine comme la patronne des prédicateurs.

 

Pourquoi ? Parce que c'est la première personne qui annonce la Résurrection. Marie Madeleine va au tombeau, vous vous souvenez du texte qui est absolument extraordinaire et elle voit Jésus et elle va annoncer aux disciples qu'Il est ressuscité.

 

Puis Il lui dit «Ne me retiens pas, Marie, ne me retiens pas.»

 

Donc, Marie Madeleine a eu cette expérience du Christ ressuscité. Elle a eu cette expérience, bien sûr, à travers, on dit toujours «Pleurer, comme une Madeleine.» On a l'impression que Marie Madeleine a passé son temps à pleurer. Bien là, je pense qu'il faut changer d'image.

 

Marie Madeleine était certainement d'une ligne importante, probablement même proche d'Hérode, d'une certaine façon. Donc, une femme non seulement assez brillante, même très intelligente, qui avait un rôle sociale qui était là. Elle a décidé de placer Jésus dans sa vie, qui a décidé, à travers le message que Jésus donnait, cela la rejoignait et qui a témoigné, dès la Résurrection, de l'importance qu'Il avait, que le Christ avait. Elle L'a vu de l'intérieur, elle L'a vu dans l'intimité avec les disciples. Marie Madeleine est non seulement une personnalité qui doit nous apporter quelque chose dans l'éclairage de notre foi.

 

Je crois que l'on pourrait vraiment s'inspirer d'elle pour être capable, d'avoir toujours à travers les événements de nos vies, ce même regard à la fois du Christ ressuscité, mais, aussi, on dit toujours…

 

Vous savez, on pense que Marie Madeleine se serait retirée, on pense à tout ce côté de pénitence. Marie était donc probablement une femme qui était très belle, qui a renoncé à tout cela, à toute la vie qui lui était offerte, une vie de réussites, une vie même à la cour royale, de pouvoir tout renoncer à cela. Pourquoi ? Pour suivre l'enseignement, pour suivre ce que le Christ lui apportait, qui était à la fois, tendresse, bonté, douceur, mais surtout très présente, très active dans les premières communautés chrétiennes.

 

Marie Madeleine représentait donc un témoin privilégié, parce qu'elle L'a connu dans l'intimité, les rencontres qu'elle avait, elle L'a suivi et avec son regard de femme très différent de ce que les autres disciples pouvaient avoir.

 

Je vous invite à redécouvrir Marie Madeleine !

La prière à bien été envoyée.

Envoyez cette prière à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette prière directement par courriel.

Vous aimez nos prières?

Supportez-les!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don