Le bon samaritain et le vieil homme.

Textes marquants
Gate Neil
Envoyer à un proche
Un vieil homme qui vivait depuis sa naissance dans l'obscurité, et convaincu qu'il était né ainsi, rencontra sur son chemin un bon samaritain qui l'aperçut se dirigeant vers une falaise qui provoquera inévitablement une chute mortelle à l'homme. Il décida donc de le prévenir du danger. Le vieil homme orgueilleux lui répliqua de façon colérique qu'il n'y avait pas de falaise à cet endroit et lui demanda de se mêler de ses affaires. Le bon samaritain insista une seconde fois en le suppliant de le laisser lui venir en aide afin de lui éviter une chute qui serait fatale.

Il remarqua que la raison pour laquelle le vieil homme se dirigeait ainsi vers le danger sans s'en rendre compte, était simplement parce qu'il avait les yeux fermés, il lui demanda donc pourquoi il avait les yeux fermé. Le vieil homme surpris par la question lui répondit qu'il en avait toujours été ainsi depuis sa naissance, puisqu'il était né non-voyant. Le bon samaritain intrigué par sa réponse lui demanda s'il avait déjà essayé d'ouvrir les yeux afin de s'assurer qu'il était bel et bien aveugle ; le vieil homme insulté se mis en colère et lui répondit qu'il ne servait à rien d'essayer puisqu'il était aveugle depuis sa naissance !
Il poursuit donc son chemin vers le danger.

Le bon samaritain inquiet de voir le vieil homme continuer son chemin vers sa chute, décida de venir malgré tout à son aide, et ce, peu importe qu'il le veuille ou non. Il se mit à analyser la situation afin de trouver une façon de faire ce sauvetage en évitant le plus possible des blessures au vieil homme, tout en  sachant très bien qu'il était colérique et qu'il n'y aurait aucune collaboration de sa part.

Il se dit que s'il déplaçait doucement le vieil homme entêté, afin de le faire simplement dévier de sa trajectoire, il était assuré de recevoir de violents coup canne en métal de la part du vieil homme en colère. Comprenant bien que s'il le laissait poursuivre son chemin ainsi, celui-ci ferait une chute mortelle. Il décida donc d'intervenir au dernier moment, juste avant que le vieil homme mettre le pied dans le vide. Il le bousculera brusquement afin qu'il tombe vers la gauche bien à l'abri du danger ! Quand bien même le vieil homme subirait assurément des blessures et qu'importe la gravité des blessures, au moins celui-ci survivrait, contrairement à la chute mortelle qui lui aurait était destinée, s'il restait là sans intervenir.

Le vieil homme se releva bien en vie mais blessé, ignorant ce qui s'était réellement passé étant donné qu'il avait toujours les deux yeux bien fermés, croyant toujours qu'il était aveugle. Il se dirigea insulté vers le bon samaritain et lui donna des bêtises en l'injuriant avant de poursuive difficilement son chemin ; mais bien en vie, grâce au geste du bon samaritain qui poursuivit également son chemin, satisfait de lui avoir sauvé la vie. Triste aussi de voir qu'il n'avait toujours pas réussi à  le convaincre d'ouvrir ses yeux, tout en étant convaincu qu'il est voyant, mais qu'il l'ignore tout simplement! Certain aussi qu'il retrouvera immédiatement la vue le jour où il décidera  de les ouvrir!

Ce bon samaritain était un Ange et le vieil homme était une âme sans Foi.
---------------------------
Commentaires :

Vous aurez compris que les yeux représentaient La Foi, et que la chute et les blessures étaient les petits soucis quotidiens des hommes, et que l'ange essayait simplement de lui faire comprendre qu'il pourra voir clair et limiter les soucis uniquement en ayant la Foi en Dieu et en écoutant ses enseignements.

Nous avons malheureusement le réflexe de faire porter le blâme de tous nos malheurs à Dieu en l'injuriant comme le vieil homme l'a fait avec le bon samaritain, et en croyant qu'il est l'unique responsable de tous nos malheurs, plutôt que de comprendre qu'il s'agit plutôt d'épreuves provoquées afin d'en éviter d'autres beaucoup plus graves qui pourraient même être fatales pour notre âme comme l'exemple dans la petite histoire.

En refusant les enseignements de Dieu, nous somme comme un voyant qui pourrait voir mais, qui a, comme le vieil homme de l'histoire, les yeux fermés par choix.

La prière à bien été envoyée.

Envoyez cette prière à un de vos proches!

Remplissez le formulaire ci-joint et envoyez cette prière directement par courriel.

Vous aimez nos prières?

Supportez-les!

Faites un don et aidez-nous à produire ce contenu. Proclamation de la Parole de Dieu à la télévision et sur le Web grâce à votre support.

Faire un don